×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Autour de l'enfant et sa famille : Tisli Communication organise Jouba 94

    Par L'Economiste | Edition N°:157 Le 08/12/1994 | Partager

    Jouba 94 est pour bientôt à Casablanca. Serait au rendez-vous cette année l'enfant et sa famille. Après la réussite de la première édition, les organisateurs de Jouba n'ont pas hésité à reproduire la manifestation avec une nouvelle conception.

    "JOUBA" aura pour thème cette année "l'enfant et la famille". Cette deuxième édition de la Ville de l'Enfant se tiendra du 17 au 31 décembre au Grand Palais de la Foire Internationale de Casablanca. La ville sera alors aménagée sous forme d'une maison marocaine traditionnelle, avec des chambres "Bayt", et au centre un hall "Al B'sat". Chaque "Bayt" représente un pavillon et dispose d'une porte sous forme monumentale aux couleurs vives. A l'intérieur, l'enfant se transformera en abeille dans une architecture de ruche, chaque stand d'une hauteur de 1,5m sera construit comme un nid d'abeilles. En fait, la ville ne sera pas conçue pour l'enfant mais par lui, "le travail de chaque abeille est nécessaire pour construire la ruche", indiquent les dirigeants de Tisli Communication, organisateurs de la manifestation.

    Les enfants, mais aussi leurs parents, pourront visiter le Bayt Jouba (pavillon de l'environnement, de la culture et de l'éducation), Bayt Nzaha (pavillon des sports et loisir), Bayt Annadafa (pavillon de l'hygiène, de la santé et de la prévention) et Bayt Al Mouna (pavillon de la cuisine et de l'alimentation). Ceux qui aiment le bricolage disposeront d'un centre d'art et de métier (al Madersa). M. Amine Benabid assurera l'initiation scientifique auprès des enfants. Par ailleurs, pour les passionnés de la décoration, un pavillon de l'équipement et de la décoration, baptisé Al Mesaria, sera conçu pour eux.

    Concernant le volet artistique, deux espaces sont au programme, l'un couvert et l'autre ouvert. Pour le premier , explique M. Rachid Fekkak, directeur animateur artistique, il s'agit d'un théâtre d'une capacité de 600 à 700 places. Les férus de l'expression culturelle (théâtre, danse, musique et chant) pourront y trouver leur bonheur. Le second espace ouvert sera rapproché à "l'halqa". Non loin de là, un circuit de sécurité routière dans le pavillon "Ezzanqua" initiera les enfants au code de la route.

    Animation pour et par l'enfant

    A travers ses différents pavillons, l'objectif de Jouba est de "faire participer l'enfant dans les structures au sein desquelles il se trouve", note M. Fekkak. Ainsi, l'enfant sera animateur de conférences de presse, d'émissions télévisées ou radiophoniques. Il pourra même participer à la réalisation de reportages.

    Au cours de cette manifestation, les matinées seront consacrées aux ateliers. A partir de 14h débutera l'animation des espaces ouverts (Halqa). Singe, gnaoua, contes et acrobaties (Hmadamoussa) seront l'objet de la "halqa". Au total, une masse de 225 heures d'animation est prévue, dont 60% sera présentée par des enfants artistes. Il est noté aussi la participation française et espagnole par des pièces théâtrales. De même, et en partenariat avec le Centre Cinématographique Marocain, des projections de films pour la jeunesse sont prévues trois fois par semaine au pavillon "Manzah". Le concours Jouba de cette année porte sur la réalisation sur maquette d'une maison individuelle idéale. Les premiers prix seront des voyages à l'étranger et de nombreux cadeaux. Pour l'année dernière, le premier lot est revenu à un Tétouanais(1) de 16 ans. Il s'agissait d'un aller-retour Casablanca-New York ainsi qu'un séjour de trois semaines dans le Vermont, aux Etats-Unis.

    Jouba intéresse les grands

    L'intérêt porté à cette manifestation a été concrétisé par la participation d'un ensemble d'organismes tels que la Banque Populaire, Somapa ou Danone qui sont les sponsors officiels de Jouba. Pour M. Lahoucine Tijani, directeur général de l'ONEP (sponsor de pavillon), cette manifestation est un outil de développement, dans la mesure où s'adresser à l'enfant, c'est aussi engager la responsabilité des adultes. "J'estime que Jouba est, de par ses objectifs, sa conception, le levier qui viendra bousculer les pouvoirs publics et faire en sorte que tout ne sera pas que discours mais aussi action", souligne-t-il.

    Par ailleurs, M. Nour-Eddine Layt, directeur central commercial à Royal Air Maroc (partenaire), pense que Jouba est un support idéal pour véhiculer une autre forme d'éducation, certainement plus agréable pour l'enfant, mais aussi efficace. Toutefois, il espère "garder un lien avec la manifestation, ne pas rompre avec l'enfant, un lien qui ne peut forcément pas être physique tout le temps, mais devrait se traduire par une idée simple". Par ceci, M. Layt pense à la création d'un club Jouba ou une émission radio-télévisée conçue par les enfants.

    H.R.

    (1) L'Economiste du jeudi 28 juillet 1994, sculpture sur savon.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc