×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Autoroutes du Maroc
Les techniciens menacent

Par L'Economiste | Edition N°:2593 Le 22/08/2007 | Partager

. Risque de grève demainL’autoroute gratis! C’est ce qui arriverait demain jeudi 23 août puisque la CDT s’en tient à sa menace de grève. Le port du brassard rouge, le vendredi 17, par les employés de ADM (Autoroutes Du Maroc) était un signal d’alerte. Moustapha Jaâfari, secrétaire général de la branche ADM de la CDT assure que ce mouvement a été largement suivi. Il affirme aussi que la CDT est largement représentée au sein de ADM. La direction d’ADM est restée injoignable malgré nos tentatives. Otmane Fassi Fehri, le DG était en congé.Les grévistes, en majorité des techniciens, dénoncent «un certain blocage délibéré de leurs carrières. Des augmentations de salaires rarissimes et dérisoires quand il y en a». Ce blocage se manifeste également à travers la «quasi- absence, jusqu’à cette année, de formation continue. Celle-ci n’est pas diplômante, en tout cas». Jaâfari soutient que «la direction de ADM craint que les techniciens n’aient accès au statut d’ingénieur à travers les formations diplômantes, sachant qu’elle en recrute sur le marché du travail».Le syndicaliste dénonce aussi le dualisme de traitement entre ingénieurs et techniciens. «Les premiers ont droit à toutes les faveurs, notamment en termes de promotion. Quand l’un deux passe chef de service, il a automatiquement une prime de 3.500 DH et lorsqu’il est promu chef de division la prime est de 11.000 DH».Le liste des revendications des techniciens ne s’arrête pas là. La révision du règlement intérieur à la lumière des dispositions du code de travail est particulièrement réclamée. Mis en place en 2002, un an avant l’application du code de travail, ce règlement contiendrait, selon Jaâfari, des dispositions moins avantageuses que le Code de travail.Nabil TAOUFIK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc