×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Autoroute Casablanca-Settat : Le Français GEA remporte le marché de la mise à péage

Par L'Economiste | Edition N°:736 Le 30/03/2000 | Partager

. C'est le troisième chantier après les axes Casablanca-Larache et Rabat-Fès

. GEA est le précurseur du système TIS développé en France


La "Grenobloise d'Electronique et d'Automatismes" (GEA), leader français de l'intégration et du développement de systèmes informatiques et électroniques de péage, a remporté un contrat auprès de la Société des Autoroutes du Maroc portant sur l'équipement de l'autoroute reliant Casablanca à Settat, premier tronçon du futur axe vers Marrakech et Agadir.
Ce projet, qui sera réalisé en 2000, porte sur un montant de 2 millions de FF (environ 3,06 millions de DH). La société, dont le siège est à Meylan est (Sud-Est de la France), confirme ainsi son leadership au Maroc, ayant déjà mis à péage les autoroutes Casablanca-Larache et Rabat-Fès.
GEA est l'une des premières entreprises spécialisées à avoir développé le système de télé-péage rapide sous technologie TIS (Télé-péage Inter Société). Ce système automatique a été mis en place dans le cadre de l'interconnexion des réseaux routiers des Sociétés Françaises d'Autoroutes. Il permet de mettre à disposition des usagers un badge unique valable sur l'ensemble du territoire français (auparavant chaque société délivrait son propre badge). Le TIS permet, par ailleurs, aux véhicules de transiter à une vitesse de 80 km/h (limitée à 50 km/h pour des raisons de sécurité), une antenne au sol identifiant à distance les données d'un badge fixé sur le véhicule. De même qu'un logiciel de détection automatique d'incidents par analyse d'images vidéo complète ce dispositif.
Par ailleurs, la société a été retenue pour la mise à péage d'une nouvelle autoroute en Chine pour laquelle des systèmes de paiement par carte à puce sans contact (porte-monnaie électronique) seront déployés. Selon un communiqué de GEA, ce projet porte sur 12 millions de FF (environ 18 millions de DH).

Côté commercial, la GEA développe une forte dynamique, ayant remporté sur le seul mois de mars quatre contrats significatifs: l'un en France (1er contrat de télé-péage rapide sous technologie T.I.S) et les trois autres à l'international: Brésil, Maroc, Chine.
38 millions de FF (58,14 millions de DH) de commandes ont ainsi été enregistrées sur le seul mois de mars pour un CA de 178,5 millions de FF (environ 273,105 millions de DH) réalisé sur l'exercice du précédent, clôturé à fin septembre 1999.
Le carnet de commandes s'établissait à 230 millions de FF (351,9 millions de DH) au 30 septembre 1999 (dont 35% à l'export), en progression de 43% par rapport à l'exercice précédent.
Pour ce qui est des perspectives 2000, GEA souhaite poursuivre son recentrage sur des services à forte valeur ajoutée, à travers la conception de solutions "clés en main" intégrant une part croissante de développement de logiciels informatiques.

Fedoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc