×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Autoroute Berrechid-Beni Mellal
    Une première mise de 1,6 milliard de DH

    Par L'Economiste | Edition N°:3226 Le 05/03/2010 | Partager

    . Un financement du FADES. 600 millions de dirhams pour l’eau potable de Tanger270 millions de dollars, tel est le montant des deux conventions de financement signées entre le Maroc et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) mercredi dernier à Rabat. La cérémonie a été présidée par Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances, Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du transport et Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement.Les conventions ont porté sur le projet de construction de l’autoroute Berrechid-Beni mellal et l’approvisionnement en eau potable de la province de Tanger et Tan Tan. La première porte sur un apport total de 1,6 milliard de dirhams..Le deuxième accord concerne le financement d’importants projets d’alimentation en eau potable pour la satisfaction des besoins actuels et futurs de la population de la povince de Tanger par l’extension de la station de traitement Hachef et la réalisation d’ouvrages de pompage et de réservoirs. Ainsi que des projets d’alimentation en eau potable dans la province de Tan Tan, par la réalisation d’une station de dessalement et d’ouvrages de transport d’eau. Le coût du projet est estimé à 800 millions de dirhams et le prêt du FADES est de l’ordre de 600 millions Dh. Le gouvernement veille à mettre en œuvre ce genre de projets qui ont pour objectifs de renforcer le réseau des autoroutes et la promotion du secteur de l’eau potable à travers l’amélioration et la mise à niveau des infrastructures de production à partir des barrages. A cet effet Salaheddine Mezouar a affirmé, lors de cette cérémonie, que le Maroc a toujours œuvré pour promouvoir l’action arabe commune et qu’il s’est engagé à renforcer la coopération interarabe en parallèle avec son processus de développement socio-économique. Il a également salué le rôle majeur que joue le FADES en contribuant au développement socio-économique dans le monde arabe et l’a appelé à multiplier ses interventions de financement de projets à vocation sociale. De son côté, Youssef El Hamed a exprimé la disposition du fonds à appuyer le processus de développement du Maroc. A noter que le FADES est intervenu au Maroc dans de multiples secteurs, notamment l’agriculture, l’irrigation, les barrages, l’accès à l’eau potable, l’habitat social et les autoroutes. Soit, un total de 3,2 milliards de dollars (26,4 milliards de dirhams) depuis 1975.M. Az avec J. E. H.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc