×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Autoroute Agadir-MarrakechDémarrage imminent des travaux

Par L'Economiste | Edition N°:2180 Le 27/12/2005 | Partager

. Le tronçon opérationnel en 2009. En attendant, une troisième voie pour la route nationale Le projet de l’autoroute Agadir-Marrakech passera bientôt à sa phase d’exécution. C’est ce qu’a annoncé Brahim Baâmal, directeur régional de l’équipement lors d’une rencontre en fin de semaine dernière avec la presse. Selon le responsable, les travaux devraient démarrer incessamment sur deux tronçons. En effet, pour le grand bonheur des Gadiris, le tronçon Agadir-Ameskroud sera réalisé en même temps que celui de Chichaoua-Marrakech. L’aménagement des premiers lots a été confié respectivement au groupe Planum (Europe de l’Est) et à l’entreprise marocaine, Hajji (Chef de file du groupement d'entreprises marocaines et égyptiennes dénommé «Groupement El Hajji-Seffiani-Arab Contractors«. L’attribution des deux autres lots ne devrait pas tarder. Une ouverture de plis est prévue le 9 janvier prochain, et le lancement de nouveaux appels d’offres devrait avoir lieu également début 2006 pour l’aménagement des autres lots. A ce rythme et avec cette démarche qui consiste à attaquer le projet sur ses deux extrémités, la construction de l’axe routier sera peut-être achevée avant l’échéance prévisionnelle. L’autoroute devrait être, dans tous les cas, opérationnelle avant la fin de l’année 2009. Le projet mobilise quelque 6,2 milliards de DH. C’est le Fonds Hassan II pour le développement économique et social qui contribuera en partie pour un montant de 1,5 milliard de DH. Par ailleurs, des emprunts concessionnels et garantis assureront un apport financier de 4,7 milliards de DH. En attendant, les études de définition et d’avant-projet sont finalisées. Financées par le ministère de l’Equipement et du Transport, ces opérations avaient été confiées pour réalisation respectivement au groupement Team Maroc & Initec et le cabinet CID. Pour ce qui est des études d’exécution pour les deux tronçons, elles ont été prises en charge par ADM (Autoroutes du Maroc) et sont aujourd’hui bouclées. Une fois aménagée, cette voie rapide pourrait connaître un trafic moyen de 4.550 véhicules/jour à l’horizon 2010. Son impact économique sur la région du Souss-Massa-Draâ sera énorme. Non seulement elle permettra de drainer de nouveaux investissements et de nouvelles activités, mais aura un effet positif sur les secteurs-clés de la contrée. A noter que l’axe routier actuel reliant Agadir-Marrakech connaît un trafic très dense. Selon le recensement réalisé en 2003, cette nationale serait empruntée par plus de 5.200 véhicules par jour dont plus de 56% seraient des poids lourds. A noter que le département de l’équipement a entrepris son élargissement de 6m à 7m ainsi que l’aménagement d’une troisième voie poids lourds. Le tronçon concerné par le projet, d’une longueur de 24 km, se situe entre Ameskroud et l’accès au barrage Abdelmoumen. D’un coût de plus de 60 millions de DH, les travaux devraient être achevés en mai 2006. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc