×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Automobile: Les françaises raflent 60% des ventes

Par L'Economiste | Edition N°:3399 Le 05/11/2010 | Partager

. Les motorisations diesel représentent 75% des affaires . Les voitures d’occasion importées représentent 40% du marchéLe Maroc suscite plus que jamais l’intérêt des professionnels du secteur automobile. Ainsi, les membres du Cercle sont venus mercredi dernier en mission de prospection. Objectif: «découvrir l’évolution du secteur automobile au Maroc ainsi que son développement économique. Le Royaume étant un pays toujours en mouvement», affirme Jean Achard, président du Cercle, association française qui réunit des professionnels du secteur automobile. Notons qu’elle compte 40 «cerclistes» et représente pas moins de 45.000 voitures neuves (VN) et 37.000 voitures d’occasion (VO). Un poids représentatif par rapport au marché marocain, puisque celui-ci représente environ 110.000 VN et 50.000 VO importées. Il en ressort donc que les voitures d’occasion importées représentent près de 40% du total du marché. Cependant, le taux de motorisation au Maroc reste relativement faible par rapport à certains pays voisins, notamment l’Algérie et la Tunisie. Ce ratio s’élève à 70/1000 habitants contre 110/1000 en Tunisie et 120/1000 en Algérie. De l’autre côté de la Méditerranée, ce taux est plus important. Au Portugal et en Espagne par exemple on enregistre respectivement 400 et 500 pour 1000 habitants.Le parc automobile marocain s’élève à plus de 1,5 million véhicules toutes catégories confondues. «Un niveau, toutefois, 20 fois moins important qu’en France», relève Achard. De plus, le parc est 3 fois plus âgé que dans l’Hexagone. L’âge moyen en France est de 7 ans alors qu’au Maroc les 2/3 ont plus de 10 ans. Dans le milieu rural le 1/3 du parc a plus de 30 ans. Ce qui est tout à faire normal compte tenu du niveau de vie et du pouvoir d’achat en France.Par ailleurs, sur les 9 premiers mois de l’année, les immatriculations de voitures neuves ont atteint 78.928 immatriculations contre 83.436 durant la même période en 2009. En septembre dernier, les voitures françaises ont représenté 60% des ventes au Maroc. La marque Dacia du constructeur français Renault arrive en tête avec 1.236 véhicules vendus. Ce qui met Renault en pole position des ventes avec 2.400 véhicules écoulés. Celui-ci est suivi par Peugeot et Hyundai. Le nippon Toyota, quant à lui, n’a écoulé que 400 véhicules. Ce dernier a un peu souffert de l’appréciation du yen et la question de l’équité tarifaire sur les importations de véhicules fabriqués en Asie et de la zone Bric. Rappelons tout de même que les voitures européennes ont bénéficié d’importantes baisses sur les droits d’importation ces dernières années. Elles sont passées de 32,5% en 2002… à 6,5% en 2010. Dès mars 2011, elles devront descendre à un taux de quelque 3%, avant d’atteindre le zéro droit de douane tel que programmé en mars 2012. Les importateurs de voitures asiatiques (coréennes, japonaises et chinoises notamment), quant à eux, se sont acquittés des droits de 27,5% en 2009 et 2010. En 2011, ils devront passer à 25%, avant de descendre à 17,5% en 2012 (cf. www.leconomiste.com; édition du 1er novembre 2010).M. Az.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc