×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Automobile: Chute des ventes du 4x4

    Par L'Economiste | Edition N°:2124 Le 06/10/2005 | Partager

    . La tendance est aux voitures économes en carburant Les constructeurs automobiles américains, qui, pendant des années, n’ont juré que par les gloutons 4x4, sont forcés à opérer un virage stratégique pour coller à la tendance des voitures économes en carburant. Le 4x4, longtemps la voiture idéale des Américains, adaptée au confort des familles en ville comme en randonnées dans les grands espaces, commence à connaître de sérieuses difficultés. Ce type de véhicule a plombé les ventes de voitures neuves en septembre chez General Motors (-24%) et Ford (-19%), une fois passé le boom des ventes de l’été, gonflées par des rabais massifs. Chrysler s’en est mieux sorti (+4%), grâce aux forts résultats de ses berlines. Face aux trois principaux constructeurs américains -55,5% du marché nord-américain-, les concurrents asiatiques «ont avalé en septembre des parts de marché comme s’ils n’avaient pas mangé depuis 3 mois», selon une note de la banque Credit Suisse First Boston. Le japonais Toyota a ainsi réalisé des ventes record en hausse de 10,3%. Les Asiatiques ont fait leur percée en 2001 aux Etats-Unis avec des modèles économiques, mais le phénomène a pris de l’ampleur après que des stars comme Leonardo DiCaprio se sont affichées en Toyota Prius, berline hybride fonctionnant à l’essence et à l’électricité. Les 4x4 engloutissent le carburant alors que l’hybride amortit la hausse continue des cours du pétrole. Le prix de l’essence a augmenté de 50% en un an, affecté également par les ravages fin août du cyclone Katrina sur les installations pétrolières du sud des Etats-Unis. Si les japonais Toyota, Nissan ou Mitsubishi ont pris la première vague des voitures moins consommatrices en carburant, les concurrents américains ont tardé.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc