×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

Auto Hall
Des bénéfices en dépit d’une baisse d’activité

Par L'Economiste | Edition N°:3384 Le 15/10/2010 | Partager

. Le groupe voit son CA reculer de 9%, mais son résultat net progresser de 16%. Cap sur l’élargissement du réseau de distribution«Dans un contexte automobile en baisse au niveau de tous les segments, le groupe multi-marques parvient, tout de même, à afficher des évolutions meilleures que celles du secteur», confie à L’Economiste El Maâti Darradi, DGA d’Auto Hall. A ce titre, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,4 milliard de DH (-9% au premier semestre). Par segment, le concessionnaire de Fuso conforte son leadership sur le marché du véhicule industriel, avec une part de marché de 48% contre 46,4% à fin juin 2009. Au niveau de l’utilitaire léger, la part augmente de près de 3,4 points, pour se hisser à 21%. Même constat pour le segment de la voiture particulière, qui affiche une part de marché en hausse à 5,5%. En revanche, le segment des tracteurs agricoles voit sa part de marché baisser de 33,7 à 24,7% à fin juin 2010. «Cette évolution s’explique principalement par la refonte du système de subventions agricoles, matérialisée par la baisse de l’aide accordée aux agriculteurs sur le tracteur de 40 à 30% et la nécessité d’obtenir un accord préalable avant l’acquisition du matériel», justifie Darradi. Côté opérationnel, le résultat d’exploitation consolidé limite son repli à 3% pour s’établir à 184 millions de DH grâce «à la maîtrise des charges opérationnelles notamment». De ce fait, la marge opérationnelle se bonifie à 13,1%.Sur le plan financier, Auto Hall s’en sort mieux. En effet, son résultat financier se redresse pour passer d’un déficit de 17 millions de DH à un gain de 14,3 millions de DH. «Ce poste profite des écarts de conversions yen/dirham et qui contrastent avec les pertes de change accusées au premier semestre 2009», fait savoir le DGA du groupe. Dans ce sillage, le résultat net consolidé augmente de 16,1% à 137,4 millions de DH, portant la marge nette à 9,8%.Au volet social (activité regroupant principalement le montage des véhicules industriels), les revenus se replient de 6,2% à 1,1 milliard de DH. Pour sa part, le résultat d’exploitation régresse de 11,4% à 128 millions de DH, suite principalement à l’accroissement du déstockage. Au final, la capacité bénéficiaire se déprécie de 4% à 151 millions de DH.En dépit de ces réalisations, le groupe envisage le renforcement de son réseau. A ce titre, Auto Hall, qui a déjà ouvert deux nouvelles succursales, envisage d’en inauguré 3 autres avant la fin de l’année. Coût de l’investissement 160 millions de DH. A noter que le conseil d’administration du groupe a autorisé une enveloppe d’investissement de 600 millions de DH pour développer davantage le réseau. «L’ambition et d’atteindre 40 ou 50 points de vente d’ici les 3 ou 4 prochaines années», prévoit Darradi. A fin décembre 2010, il en sera à 21 succursales. Au niveau des prévisions financières, Auto Hall devrait, selon BMCE Capital Bourse, réaliser, au terme de 2010, un chiffre d’affaires consolidé de plus de 3 milliards de DH et de 3,2 milliards de DH en 2011. Même constat pour les résultats nets consolidés qui se situeraient respectivement à 226,8 et 246,7 millions de DH. Partant, la société de Bourse, qui valorise le titre à 99,13 DH, recommande de le conserver dans son portefeuille.M.A.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc