×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Au dernier salon spécialisé à Paris : Montée du bâtiment industriel

    Par L'Economiste | Edition N°:73 Le 01/04/1993 | Partager

    La deuxième édition de Bâtimat-Industrie, Salon International de la Construction, de l'Equipement et de l'Environnement des Bâtiments Industriels, s'est tenue du 26 au 29 janvier 1993 dans le cadre du Parc des Expositions du Bourget

    Il a réuni 290 industriels contre 288 en 1991 (exposants directs ou représentés), dont le cinquième d'origine étrangère, sur une surface nette de stands en augmentation de 30% par rapport à l'édition précédente.

    Ces chiffres représentent pour les organisateurs une véritable "performance" compte tenu d'une conjoncture économique dépressive. Ils signifient aussi le "bon ciblage" du Salon sur un marché qui conserve un fort potentiel de développement. Ce qui explique la progression du nombre de visiteurs (+7,23%) avec 19.581 professionnels .

    La proportion d'étrangers fait plus que doubler en passant de 3,8% du total visiteurs à 9,64% . Il faut noter la fréquentation remarquée de professionnels venus de l'Est, notamment hongrois et tchèques, et le large éventail des pays d'origine au nombre de 45.

    Selon le président d'une association professionnelle française, il y a un état d'esprit nouveau - "vouloir célébrer les retrouvailles de l'architecture et de l'espace industriel va bien au-delà d'un propos de circonstances. Selon les chiffres fournis par la Mutuelle d'Assurance des Architectes Français, pour la décennie écoulée, la part du bâtiment industriel dans le chiffre d'affaires des agences qui était de 5,6% de 1983 à 85 a progressé: elle est de plus de 9% pour les années 89 à 91".

    Un autre responsable d'entreprise a rappelé l'évolution du bâtiment industriel au cours des 30 dernières années et a souligné que "l'usine est devenue le squelette d'un système de plus en plus complexe. Le bâtiment industriel doit permettre d'intégrer et de relier toutes les fonctions production, homme, protection, information, gestion et logistique. C'est cette complexité des bâtiments industriels qui rend indispensables les sociétés d'ingénierie professionnelle",

    Les professionnels ont mis l'accent sur le côté stimulant du marché des bâtiments industriels pour les fabricants de produits, de procédé ou de services.

    "La demande des maîtres d'ouvrage est en effet beaucoup plus spécifique que celle des maîtres-d'ouvrages du résidentiel, en particulier dans les domaines de l'acoustique et de la protection incendie. Ce type de salon très spécialisé est pour les industriels très utile parce qu'il leur permet de mieux connaître les services qu'ils doivent apporter en complément de la fourniture de leurs produits".

    Optimiste, un directeur au Ministère Français de l'Industrie le rappelle: "nous ne sommes pas dans la société postindustrielle du tout tertiaire où l'industrie serait réduite à la portion congrue". Au contraire, il est clair que, pour les années qui viennent, ce sont les pays qui développeront une grande industrie qui auront les meilleurs résultats en matière économique.

    Rewriting L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc