×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Attijariwafa bank s’allie aux CRI

Par L'Economiste | Edition N°:2917 Le 08/12/2008 | Partager

. Objectif: promouvoir l’investissement et l’emploi. Des marchés à saisir en Afrique subsaharienneLes 16 Centres régionaux d’investissement (CRI) du pays ont aujourd’hui un partenaire de taille pour les accompagner dans la promotion des investissements. Il s’agit du groupe Attijariwafa bank (AWB) avec qui ils ont scellé un acte de partenariat, vendredi dernier. La convention a été signée par Mohamed Sâad Hassar, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, et Mohamed El Kettani, président directeur général de AWB. Ce projet commun a pour objet d’assurer une synergie d’actions entre les deux partenaires, d’échanger des informations et d’harmoniser les stratégies de chacune des parties. Ce qui harmonisera les stratégies des deux parties. Pour Kettani, ce partenariat permettra au groupe bancaire d’accompagner la promotion de l’investissement dans les différentes régions du Royaume. Cela à travers le soutien et l’assistance aux opérateurs économiques, notamment les PME et la très petite entreprise. Car, il faut le rappeler, cette catégorie constitue plus de 90% du tissu économique, chose qui lui permet d’être parmi les grands employeurs du pays. Cet appui concerne les entreprises nouvellement créées et également les autres dans le cadre de projet de réhabilitation de leur outil de production. Pour ce faire, Attijariwafa bank mettra son réseau bancaire à travers tout le pays à la disposition des 16 centres régionaux. Cela assurera une meilleure information des investisseurs sur les opportunités de financement dans ces régions. Par ailleurs, selon le PDG d’AWB, cette coopération s’étend également au-delà des frontières du pays: «Notre réseau qui couvre plus de 22 pays avec une présence remarquable dans les pays africains sera mis à la disposition de nos PME pour leur permettre de décrocher des marchés et investir dans ces pays». En clair, des débouchés s’offrent aux entreprises, notamment dans les pays subsahariens. Débouchés qui renforceront au passage la coopération Sud-Sud. Le même message est destiné aux PME locales qui pourront développer leur exportation vers ces pays africains. Notons par ailleurs que les CRI depuis leur création en 2002 constituent un instrument au service des investisseurs au niveau de chacune des 16 régions du pays. Ils sont un interlocuteur privilégié pour faciliter les procédures de création de leur entreprise. Des guichets uniques ont, de fait, été mis en place regroupant toutes les administrations compétentes qui interviennent dans la création de l’entreprise comme le tribunal de commerce, la direction régionale des impôts et la CNSS.N. E. A.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc