×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Atterrissage en douceur pour l’économie mondiale en 2007?

    Par L'Economiste | Edition N°:2427 Le 21/12/2006 | Partager

    . Des investisseurs se positionnent pour une année de croissance. Un sondage de la banque Merrill LynchLa majorité (53%) des gestionnaires de fonds dans le monde table sur un ralentissement de l’économie mondiale en 2007, une majorité encore plus grande (83%) excluant cependant une récession, selon un sondage de la banque Merrill Lynch publié mardi 19 décembre. «Les investisseurs institutionnels s’attendent à ce que l’économie mondiale atterrisse en douceur en 2007 et se positionnent pour une année de croissance qui, à l’instar du porridge de Boucle d’Or, ne sera ni trop chaude ni trop froide», a estimé la banque. La comparaison avec le porridge que goûte Boucle d’Or chez trois ours dans un conte pour enfants était utilisée à l’origine par des économistes pour décrire l’état de l’économie américaine du milieu à la fin des années 90. D’après ce sondage, 70% des gestionnaires de fonds jugent la politique monétaire actuelle appropriée et 62% s’attendent à ce que les taux d’intérêt à court terme soient inchangés ou plus bas dans un an. En revanche, l’étude trahit des inquiétudes sur les taux longs, 82% des investisseurs les voyant inchangés ou plus élevés dans douze mois. «Les gestionnaires de fonds suggèrent que s’il devait y avoir un nuage à l’horizon 2007, il prendrait la forme de rendements obligataires plus élevés», estime la banque d’affaires américaine, qui a interrogé 210 investisseurs en décembre, gérant un total de 713 milliards de dollars. «Il sera intéressant de voir comment le marché immobilier américain réagira à un mouvement de hausse des taux longs», poursuit Merrill Lynch. Les taux longs européens enregistrent déjà une correction à la hausse depuis début décembre, un mouvement lié aux anticipations d’évolution des politiques monétaires en Europe et aux Etats-Unis, selon les économistes. En ce qui concerne les entreprises, les gestionnaires de fonds se montrent confiants dans leur profil financier, 55% d’entre eux les jugeant encore sous-endettées, contre seulement 3% qui s’inquiètent d’un surendettement. Nombre d’économistes ont pointé récemment les risques liés à l’endettement engendré par le boom des fusions-acquisitions et des LBO cette année.


    Lobbies

    Selon Merrill Lynch, les entreprises sont confrontées actuellement à «deux lobbies de taille» sur les marchés financiers. Le plus gros (44% des gestionnaires de fonds) les incitant à rémunérer davantage leurs actionnaires, l’autre (41%) plaidant pour davantage de dépenses d’investissement. Face à des perspectives macroéconomiques plutôt favorables, les gestionnaires de fonds sont enclins à renforcer leurs investissements en actions (50% comptent surpondérer les portefeuilles) et en obligations (57%). La zone euro, en dépit de la vigueur actuelle de la monnaie européenne, reste la région préférée des investisseurs, 34% d’entre eux y étant actuellement surexposés par rapport au reste du monde, contre 13% pour les pays émergents et 10% pour le Japon. «De notre point de vue, les actions européennes restent relativement bon marché par rapport aux obligations, par rapport aux actions des autres régions et aussi sur une base historique», juge Karen Olney, responsable de l’investissement en actions de Merrill Lynch pour la région. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc