×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Politique Internationale

    Attention au bébé-bug d'aujourd'hui!

    Par L'Economiste | Edition N°:592 Le 10/09/1999 | Partager

    · Canular ou vérité, les ordinateurs pourraient prendre la date d'aujourd'hui (9999) pour une instruction d'arrêt
    · Chez PSA Peugeot-Citroën, on ne prévoit «aucune perturbation pour le 9 septembre»
    · Trois jours de turbulence ont été anticipés chez le constructeur: le 1er janvier 2000, le 29 février 2000 (pour l' année bissextile) et le 1er janvier 2001 (pour les systèmes qui auront compté 365 jours au lieu de 366)


    Alerte au bébé-bug? Des mois nous séparent encore de la date fatidique du 1er janvier, mais le bug de l'an 2000 aurait un précurseur, le «bugounet» du 9 septembre 1999. Les grandes agences de presse sonnent l'alerte: «Le bug du 9 septembre risque de bloquer des ordinateurs», titre l'Agence France Presse. Reuter signale que les autorités maritimes britanniques ont décidé d'affréter «plus tôt que d'habitude trois remorqueurs d'hiver pour faire face à un éventuel bug le neuvième jour du neuvième mois de 1999».
    Pourtant, les experts du problème parlent de «non-événement»: des dysfonctionnements pourront se produire sur des systèmes très anciens, mais les conséquences seront mineures.
    Le 1er janvier 2000, le logiciel s'emmêlera les octets entre l'année 1900 et l'année 2000: parce qu'il code les années sur deux chiffres, il n'est pas capable de savoir quelle signification a l'année 00.
    D'où le bug. Quant à la date du 9/9/99, elle aurait contre elle de ressembler de trop près à un enchaînement de quatre «9». Or, des programmes informatiques remontant aux années 80 sont susceptibles de prendre la suite «9999» pour une instruction d'arrêt.
    Chargé des aspects techniques à la mission gouvernementale Passage informatique à l'an 2000 en France, Patrick Knight explique que «même si l'imagination des informaticiens est parfois sans limite, on a du mal à imaginer qu'une date puisse être formatée sur quatre caractères. On utilise au moins six caractères pour représenter une date». Le code «09/09/99», lui, ne soulève aucun risque de confusion. Ce prétendu bug du 9 septembre «est un sujet dérisoire», estime-t-il.
    Enfin, si cette suite de «9» avait dû poser problème, on s'en serait aperçu le 9 avril, quatre-vingt-dix-neuvième jour de l'année 1999. En effet, certaines applications codent la date avec le numéro du jour dans l'année. «Canular». La situation chez PSA Peugeot Citroën est représentative de ce qui se passe dans les autres grandes entreprises. Chez le constructeur, on ne prévoit «aucune perturbation pour le 9 septembre». Trois jours de turbulence ont été anticipés: le 1er janvier 2000, donc, le 29 février 2000 (certains systèmes ne voient pas dans l'an 2000 une année bissextile) et le 1er janvier 2001 (pour les systèmes qui auront compté 365 jours au lieu de 366). «Pour nous, le 9 septembre n'est pas une date critique», conclut-on chez PSA. «C'est un problème infime par rapport à celui de l'an 2000», confirme Pierre-Yves Le Bihan, délégué général du Cigref (Club informatique des grandes entreprises françaises).
    «Ça tient plus du canular que du sérieux», estime même un expert de l'an 2000 dans un grand groupe informatique. Ça fait penser aux âneries que nous
    avons lues sur le GPS (guidage par satellite, Libération des 21 et 23 août). Le 21 août, on attendait une catastrophe. Le 22, subitement, il n'en a plus été question».

    Syndication
    L'Economiste-Libération France


    99 mariages célébrés le 9/9/99 à... 9h09


    Quatre-vingt-dix-neuf couples malaysiens ont décidé de s'unir aujourd'hui au cours d'une cérémonie à exactement 9h09. Ce geste délibéré étant censé leur garantir la félicité et un mariage durable.
    Ce mariage de groupe, qui sera organisé dans un temple bouddhiste, n'est que l'un des centaines de mariages qui seront célébrés dans toute la Malaisie, ce jeudi, afin de profiter de cette date supposée bénéfique.
    Selon le service des mariages de Petaling Jaya, dans la banlieue de Kuala Lumpur, le nombre de mariages qui seront célébrés
    aujourd'hui est trois fois supérieur à un jour normal.
    La dernière fois que ce service a enregistré un aussi grand nombre d'unions en une journée avait été le 8/8/88.

    (A. P.)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc