×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Politique

    Attentats-Madrid
    Le gouvernement sortant lève le secret sur l'enquête

    Par L'Economiste | Edition N°:1729 Le 19/03/2004 | Partager

    . Quatre nouveaux suspects d'origine maghrébine L'enquête sur les attentats de Madrid suit son cours et connaît chaque jour de nouveaux rebondissements. Le gouvernement espagnol sortant a décidé jeudi 18 mars de lever le secret sur les rapports de service de renseignements. Et ce, pour “prouver sa bonne foi” dans sa gestion du dossier. “Le cabinet a accepté de déclasser les documents du Centre national des renseignements, entre le 11 et le 14 mars, en relation avec la responsabilité des attentats, et a autorisé la publication de ces documents”, a annoncé le porte-parole du gouvernement et ministre du Travail Eduardo Zaplana. Concernant les investigations, elles continuent à se heurter à la complexité des procédures suivies dans les affaires ayant trait au terrorisme. Des liens avec des groupuscules basés dans des pays comme l'Angleterre, l'Indonésie, l'Afghanistan ou la Jordanie donnent une envergure planétaire aux attentats. Ce qui rend difficile le travail des enquêteurs. Pourtant, une chose est sûre, la piste d'Al Qaida s'avère de plus en plus plausible. Quatre nouveaux suspects qui seraient d'origine maghrébine ont été arrêtés, dans la nuit du mercredi 17 à jeudi 18 mars, portant à 9 le nombre des prévenus. Trois de ces personnes ont été appréhendées dans la région d'Alcala de Henares, dans la banlieue est de Madrid. Le quatrième l'a été dans le nord de l'Espagne. Parmi eux, un suspect serait recherché par la police marocaine pour sa participation présumée aux attentats de Casablanca. Selon le quotidien El Pais, les cinq personnes arrêtées samedi dernier, dont trois Marocains, s'étaient procurées 100 cartes téléphoniques une quinzaine de jours avant leur incarcération. Ils les avaient achetées chez un distributeur de cartes dans la région d'Alcoracon. La police a pu obtenir ces informations grâce à un sac à dos qui n'a pas explosé. Le Marocain Jamal Zougam, premier suspect dans l'affaire, est également soupçonné d'avoir acheté les 14 cartes téléphoniques utilisées pour déclencher les explosions. Devant le juge d'instruction, Zougam a déclaré “ne croire et ne s'intéresser qu'à Dieu”. Par ailleurs, la police espagnole a procédé, dans la nuit de mercredi à jeudi, à une nouvelle perquisition à Madrid, au domicile du Marocain, Saïd Chedadi. Ce dernier est écroué depuis novembre 2001 dans le cadre de l'instruction menée par le juge Garzon. Son magasin de vêtements dans le quartier de Lavapies, fermé sur ordre judiciaire, est situé dans une rue parallèle à celle où se trouve la téléboutique gérée par les trois Marocains interpellés dans le cadre de l'enquête.Jeudi, la procédure de comparution des cinq suspects devait se prolonger tard dans la nuit. Le juge Juan del Olmo, chargé de l'enquête, devait les entendre avant 16 heures (GMT), heure à laquelle expire le délai de détention des cinq suspects, en respect de la loi antiterroriste. Deux autres comparutions ont été prévues le même jour. Il s'agit des deux Espagnols d'origine syrienne, Imad Eddin Barakat Yarkas, alias Abou Dahdah, considéré comme le chef présumé de la cellule espagnole d'Al Qaida, et Mohamed Ghaleb Kalaje Zouaydi, alias Abou Thala, le financier présumé de la même cellule. Quant aux quatre nouveaux suspects arrêtés, ils devraient être présentés mardi prochain au juge del Olmo.M. Bk

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc