×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Assurance: Le marché mondial en croissance de 5%

    Par L'Economiste | Edition N°:2561 Le 03/07/2007 | Partager

    . Les marchés émergents plus dynamiquesLe montant des primes d’assurance dans le monde a progressé de 5% (valeur corrigée de l’inflation) en 2006 pour s’établir à 3.723 milliards de dollars, principalement grâce au dynamisme des contrats d’assurance vie, selon une étude publiée lundi 2 juillet par le réassureur Swiss Re. «La performance du secteur assurantiel s’est encore améliorée en termes de capitalisation et de rentabilité», précise Swiss Re, sur la base de l’étude «Sigma» qui analyse le marché des assurances dans 147 pays.La croissance du secteur de l’assurance dans les marchés émergents, qui atteint 16,3% à 330 milliards de dollars, principalement grâce à l’Asie (+20,8%), est quatre fois plus dynamique que celle des pays industrialisés, qui s’affiche à 4,0% à 3.390 milliards de dollars.Parmi les pays industrialisés, le Royaume-Uni enregistre une hausse de 20,1%, la France de 10,6% et l’Allemagne de 0,6%. Les Etats-Unis, premier marché mondial avec 1.170 milliards de dollars de primes en 2006, progressent de 2,1%.Le marché mondial de l’assurance vie a bondi de 7,7% en 2006, une performance qui s’explique par l’euphorie des marchés boursiers qui a favorisé les produits en unités de comptes, notamment en Europe occidentale, ainsi que par les changements réglementaires et les incitations fiscales, indique le réassureur suisse.La forte demande de prestations de retraite dans les pays où la population est vieillissante et les mesures de certains gouvernements pour privatiser les systèmes de retraite ont également permis de renforcer «l’assise financière des assureurs vie», souligne l’étude. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc