×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Affaires

Assurance: Bonne tenue au 1er semestre

Par L'Economiste | Edition N°:2887 Le 23/10/2008 | Partager

. Le non vie y contribue à hauteur de 73% . Plus de 10 milliards de DH de CA L’année 2008 s’annonce sous de bons auspices pour le secteur des assurances. Au cours du premier semestre, le chiffre d’affaires global s’est établi à 10,25 milliards de dirhams en progression d’environ 13% par rapport au 1er semestre 2007. Ce chiffre représente 58% du montant total des primes émises en 2007. Il est réalisé pour l’essentiel par les assurances non vie qui contribuent à hauteur de 73%. Les assurances vie et capitalisation représentent 27% du chiffre d’affaires global et réalisent une progression de 16%, grâce notamment à la bancassurance. Pour Hamid Besri, DG de la Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance, le constat est clair, ces chiffres confirment la vitalité du secteur. «Le secteur des assurances se réorganise, s’industrialise, se redéploie pour s’affirmer comme l’un des leaders de l’économie des services», précise-t-il. Dans le détail, le comportement des différentes sous-branches est disparate. Ainsi la structure de l’assurance vie reste dominée par l’automobile avec un encours de 3,3 milliards de DH contre 3 milliards pour le premier semestre 2007, soit une hausse de plus de 10%. Cette assurance qui reste la plus souscrite, d’abord en raison de son caractère obligatoire, concentre plus de 32% du chiffre d’affaires du secteur. Elle est suivie par les accidents corporels avec 1,2 milliard de DH, en progression de 12,6% par rapport à la même période de l’année dernière et des accidents du travail à plus de 1 milliard de DH (+12,6%). Parmi les branches non vie qui ont particulièrement performé au cours de ce semestre, notons le cas de l’incendie dont l’encours reste certes modeste à 604 millions de DH mais qui progresse cependant à 6,4% par rapport à la même période de l’année dernière, soit près du triple de son niveau de 2006/2007. Une performance qui s’explique par l’intensification des efforts de commercialisation du secteur mais aussi par une plus grande prise de conscience chez les entreprises de l’importance d’une telle garantie. En particulier après le sinistre de Rosamor!Pour ce qui est de la branche vie, ce sont les assurances individuelles et capitalisation qui figurent en tête avec près de 1,8 milliard de DH (+12%) suivies des assurances groupes et capitalisation à 781,7 millions de DH. Cette dernière branche se ressaisit avec une progression de 8,1% par rapport à l’exercice précédent après avoir chuté en 2006/2007 de 33% du fait du basculement d’une partie des contrats vers l’assurance maladie obligatoire. M. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc