×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Assainissement liquide: Le planning de l'ONEP

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

L'assainissement liquide est devenu, depuis septembre 2000, l'un des axes majeurs de la stratégie de l'Office national de l'eau potable (ONEP). Cette activité concerne tous les centres où l'ONEP assure la gestion du service de l'eau. Une direction au sein de cet établissement, entièrement dédiée à l'assainissement et à l'environnement, a d'ailleurs été récemment créée.Le “programme global d'intervention” de l'ONEP est destiné à couvrir, en 2016, près de 276 centres, soit une population de 4,5 millions d'habitants. Le coût total de ce projet s'élève à 16 milliards de DH. C'est ce qui ressort du dernier communiqué de l'Office. Un programme prioritaire a néanmoins été arrêté pour la période 2002-2006. Il devrait profiter à 81 centres dont la population est estimée à 3,3 millions d'habitants. Le coût de ce programme sera d'environ 3,8 milliards de DH. A fin 2002, l'Office a injecté une enveloppe de 300 millions de DH dans le secteur de l'assainissement liquide.Jusqu'à présent, les interventions de l'ONEP ont concerné les centres de Kénitra, M'rirt, Berkane, Taourirt, ainsi que Guelmin. Ces centres regroupent une population globale de 385.000 d'habitants. L'année 2003 devrait, en principe, connaître un accroissement notable du rythme d'intervention de l'Office. Il en est ainsi de la gestion du service d'assainissement dans 6 nouveaux centres d'une population de 180.000 habitants. Il s'agit notamment d'Azilal, Laaroui, Tan Tan, Smara, Aïn Taoujdate et Taroufalt. S'ajoute le lancement des travaux dans 29 centres d'un million d'habitants. Le coût global de ce projet est estimé à 350 millions de DH. Les centres concernés sont notamment Tarfaya, Guelmin, Tan Tan, Tiznit, Ouarzazate, Kelaât M'gouna, ou encore Berkane.D'autres actions sont également prévues. Il s'agit entre autres de la formation du personnel de l'ONEP aussi bien dans le cadre du programme Meda que dans celui d'un programme intensif de coopération avec le syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP). Quarante cadres par an devraient bénéficier de cette formation. En outre, des campagnes d'information seront menées afin de sensibiliser les populations à l'impact de l'assainissement sur la santé et l'environnement.H. B.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc