×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Assabah est devenu l'un des plus grands quotidiens du Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1745 Le 12/04/2004 | Partager

. Le quotidien arabophone à grand tirage fête ses quatre ans. Sport et faits de société, les deux rubriques locomotive du journalLe quotidien arabophone à grand tirage Assabah fête ses quatre ans. Un anniversaire qui vient couronner une nouvelle approche dans le traitement de l'information. Pour preuve, le quotidien a doublé ses ventes au cours de l'année 2003. “Nous sommes passé du simple au double. Actuellement, nous vendons 35.000 exemplaires/jour en kiosque”, s'enorgueillit Hassan El Attafi, rédacteur en chef. A l'origine de ce saut qualitatif, le responsable de la rédaction invoque la conjugaison de plusieurs facteurs. Parmi eux, figure la succession de plusieurs staffs à la rédaction depuis le lancement. Ce qui a parfois été vécu dans la douleur. D'où la formation d'un noyau dur avec une force de frappe basée sur le sport. La rédaction s'inspire beaucoup de l'approche de journaux arabophones qui paraissent à Londres tels Al Hayat ou encore Asharq Al Awssat, dans la mesure où elle s'attelle à briser des tabous, eu égard à son caractère indépendant. “Assabah a apporté un sang neuf dans le traitement de l'information à caractère sportif”, ajoute El Attafi. Et il ne nie pas que l'objectivité dont fait preuve son journal en matière de sport fait parfois beaucoup de mécontents auprès de dirigeants de clubs et autres fédérations. Autre rubrique qui a connu un développement exponentiel, la justice et faits divers… et aussi les procès des islamistes, la cellule dormante d'Al Qaida, l'affaire Erramach… . Reconnaissance internationale“Depuis ce temps, les lecteurs ont appris à nous connaître sans a priori”. Mieux encore, le journal est devenu une référence souvent citée par la presse étrangère, par exemple, Der Spiegel, la semaine dernière, ou encore El Pais, Le Monde et Al Qods al Arabi au moment de l'assassinat de Cheikh Yassine. “Le clou a été la Coupe d'Afrique à Tunis, car au préalable, la rédaction avait développé des plumes aguerries qui ont su accompagner les prouesses de l'équipe nationale”, souligne la rédaction. “Nous nous appuyons sur des correspondants que nous formons nous-même à Casablanca, souligne le rédacteur en chef. Moyennant quoi, “quand Assabah gagne un lecteur, il ne le perd jamais”, indique El Attafi, fier de sa publication. Notre politique de qualité et de formation n'a pas tardé à donner ses fruits puisque deux de nos journalistes ont été primés en 2003. Doha Zinedine a reçu le prix de la meilleure enquête et Mustapha Cherkaoui, celui de la meilleure photo de l'année. Pour l'heure, la rédaction compte consolider ses acquis et accompagner les mutations que connaît le secteur de la presse. Mais elle veut aussi dépasser un tirage de 70.000 exemplaires pour l'année 2004, ce qui sera facilité aussi par l'acquisition d'une deuxième rotative chez Eco-Print, la filiale industrielle du groupe Eco-Médias. Pour l'état-major du groupe, cette “performance est à la portée de la publication et de son équipe rédactionnelle”.Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc