×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Arts populaires
Marrakech aux rythmes du festival 

Par L'Economiste | Edition N°:3048 Le 17/06/2009 | Partager

. 300.000 spectateurs attendus . Plus de 700 artistes nationaux et locaux   Marrakech accueille de nouveau le Festival national des arts populaires (Fnap) du 17 au 25 juillet. Il revient cette année sous d’autres couleurs. De grandes nouveautés seront au programme. Huit jours durant lesquels la ville ocre va danser aux rythmes de troupes folkloriques venant de toutes les régions du Maroc (au lieu de 6 jours lors de l’édition précédente).Initié par la Fondation des festivals de Marrakech, le Fnap a choisi cette année comme thème «Rêves et réalité au Palais Badii». Un thème autour duquel graviteront d’autres spectacles. Et c’est par une grande parade que démarrera le festival, le vendredi 17 juillet, le long du boulevard Mohammed V. Une belle parade qui rassemblera plus de 700 artistes nationaux et locaux participant avec un mélange de chants et de rythmes, accompagnés de danses représentatives de chaque région. Histoire d’annoncer majestueusement la fête dans la ville. Le budget alloué à cette édition dépasse de plus de 3%  celui de l’édition précédente, annonce Ahmed Tanjaoui, directeur artistique. «Le festival veut sortir de l’ombre et il se tiendra dans la ville avec les moyens dont on dispose». L’ouverture officielle du festival sera donnée le samedi 18 juillet au Palais Badii, berceau de ce festival qui a tenu sa première édition en 1960. Un spectacle solennel, dans un cadre unique, mettra en scène les arts populaires sous une nouvelle thématique. Ghaita, menghouchi, aissawa, abidat rma, haha, haouzi, ahidous, tazouite, ahouache Imintanout, ahouach Ouarzazate, rokba, ahouach Tissint, houara, al fourssane, dekka,  gnaoua, oulad Sidi Hmad Oumoussa, al guedra seront au rendez-vous. La fête se déroulera dans toute la ville. Les arts populaires s’invitent également dans les quartiers. Massira, M’hamid, Sidi Youssef Ben Ali, Bab Doukkala, Bab Lakhmis et  place Harti. L’objectif étant de garantir une large accessibilité du public aux différents spectacles et shows. Un autre spectacle sera programmé en parallèle sur la grande scène Bab Ighli. Celle-ci devra accueillir quatre autres spectacles grandioses avec des artistes de renommée et une programmation artistique riche qui met en avant la diversité musicale du Royaume et du peuple marocain. Ce sont les genres musicaux populaires: amazigh, hassani, raï, chaâbi et l’art pop nouvelle génération, qui seront à l’honneur. Quant aux 6 scènes de quartiers, elles seront animées par des artistes et groupes des arts chaâbi, gnaoui, hassani, amazigh, raï et les arts traditionnels marrakchis avec tkitikat et houariates. Selon Tanjaoui, 300.000 spectateurs sont attendus à cette édition (toutes scènes confondues).   De notre correspondante, Hanane HASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc