×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Argent du GSM: Le programme d'investissements fin prêt

Par L'Economiste | Edition N°:570 Le 11/08/1999 | Partager

· C'est le Souverain qui décidera de la formule de gestion des fonds et des projets à mettre en oeuvre

· Les projets retenus ont une faisabilité immédiate et à effet multiplicateur


La Commission des secrétaires généraux des Ministères concernés par l'utilisation des 7 milliards de DH du GSM a terminé son travail. Cette structure, présidée par M. Ahmed Lahlimi, ministre des Affaires Générales du Gouvernement, a en effet élaboré un programme d'investissements, connu sous le nom générique de "Programme spécial de relance économique". Il s'agit en fait d'un inventaire exhaustif de projets présentés par les départements concernés par le Discours de la Fête de la Jeunesse(1). Dans les prochains jours, M. Abderrahman Youssoufi, Premier ministre, soumettra ce dossier à S.M. le Roi Mohammed VI qui décidera des projets à mettre en oeuvre. Une "Commission gouvernementale" sera bientôt mise en place. C'est le Souverain qui arrêtera sa composition comme il tranchera sur la formule de gestion du compte spécial. Le pactole sera-t-il éclaté en plusieurs fonds ou géré d'une manière centralisée? Personne n'est en mesure d'avancer une réponse définitive. Ce qui est sûr, c'est que tout se fera dans la plus grande transparence, indique-t-on auprès de la Primature.
Pour l'heure, le contenu détaillé du programme est gardé sous embargo mais le gouvernement ne fait pas de mystère sur la démarche suivie. En effet, l'un des critères retenus dans le classement des projets concerne la faisabilité immédiate. La Commission des secrétaires généraux a également pris en compte la faisabilité financière et économique des projets ainsi que leur capacité à constituer un levier.

Après la définition des critères, une réunion a eu lieu la semaine dernière avec des opérateurs économiques et des banquiers. Il s'agissait de recueillir leurs évaluations du potentiel de contribution des secteurs public et privé national et étranger à ce programme spécial de relance économique.
Selon les orientations du Défunt S.M. le Roi Hassan II, les projets à retenir doivent concerner les infrastructures génératrices d'emplois. C'est ainsi que sur le plan du désenclavement du monde rural, plusieurs projets ont été présentés. Ils vont de l'aménagement des routes et des pistes aux programmes d'adduction de l'eau potable en passant par les autoroutes et la construction de barrages. L'aménagement de terrains pour l'habitat social et le tourisme devra valoriser les réserves foncières et permettre des investissements porteurs.
Au niveau de l'agriculture, plusieurs projets gravitent autour de l'irrigation. Il s'agit de combler le gap, entre les périmètres dominés et les surfaces réellement irriguées, estimé à 250.000 ha. Dans le pipe-line également, des projets visant à encourager l'irrigation complémentaire. L'objectif est de sécuriser et stabiliser la production agricole. Cependant, la faisabilité technique de ce système n'est pas valable partout en raison de la pauvreté des nappes phréatiques. D'autres projets portent sur les périmètres de mise en valeur bourg. Un accent est mis sur la participation de la population dans l'identification des projets et la gestion avec la mise en place de partenariats. Par ailleurs, l'idée d'aménager des périmètres sans avoir à créer des offices est encouragée.

Mohamed CHAOUI

(1) Il s'agit des Ministères de l'Intérieur, de l'Aménagement du Territoire, de l'Urbanisme, de l'Environnement et de l'Habitat, de l'Economie et des Finances, de l'Agriculture du Développement Rural et des Pêches Maritimes, de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, de l'Equipement et des Affaires Générales du Gouvernement.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc