×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Arcelor et Mittal se rencontrent pour la première fois

Par L'Economiste | Edition N°:2293 Le 08/06/2006 | Partager

. Le vote sur ce mariage se ferait au cours d’une AG prévue vers le 28 juinLES deux géants rivaux de l’acier Arcelor et Mittal Steel vont se rencontrer officiellement pour la première fois pour discuter du plan industriel concocté par le numéro un mondial dans le cadre de son offre publique d’achat hostile sur le numéro deux du secteur. Le groupe sidérurgique basé au Luxembourg a annoncé mercredi 7 juin «s’attendre» à une réunion entre des représentants des deux équipes de direction dans les prochains jours, après avoir reçu le 2 juin le projet industriel de son concurrent. «Ce serait la première fois qu’on verrait des gens du management de Mittal», a déclaré un porte-parole d’Arcelor. Mais «ceci ne signifie absolument pas qu’Arcelor va entrer en phase de négociation avec Mittal», a tenu à préciser le groupe européen. «On ne dévie pas de notre cap», a assuré son porte-parole, rappelant le projet de mariage (contesté par une partie de ses actionnaires, avec le sidérurgiste russe Severstal, pour barrer la route à Mittal. A ce jour, la seule rencontre entre les PDG de Mittal, l’Indien Lakshmi Mittal, et celui d’Arcelor, le Français Guy Dollé, pour parler de ce dossier, remonte au tout début de l’année, peu avant le lancement de l’OPA fin janvier. Mittal avait alors brièvement évoqué un rapprochement entre les deux entreprises lors d’un apéritif avec son interlocuteur. Arcelor a annoncé le 26 mai son alliance avec Severstal qui détiendrait à terme 38% du capital du sidérurgiste européen. Cette fusion est un moyen de faire échouer l’OPA de Mittal Steel. Depuis la semaine dernière, Arcelor fait face à une rébellion de 29% de ses actionnaires (emmenés par Goldman Sachs, la banque conseil de Mittal) qui lui ont demandé une assemblée générale extraordinaire pour se prononcer sur ce mariage. Ces actionnaires voudraient que les deux tiers de l’actionnariat présent ou représenté lors de cette AG se prononcent sur la fusion. Pour l’heure, le vote sur ce mariage se ferait à la majorité du capital au cours d’une assemblée générale prévue vers le 28 juin.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc