×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Après l'Afghanistan, la Somalie?

Par L'Economiste | Edition N°:1169 Le 21/12/2001 | Partager

. Les Etats-Unis pourraient étendre rapidement la traque aux cellules de Ben Laden à d'autres pays . La Somalie figure parmi les cibles potentielles, avec l'Irak, le Yémen et le Soudan . Les Somaliens affichent leur volonté de coopérer avec les Américains Les Etats-Unis avaient prévenu à maintes reprises: la guerre contre le terrorisme sera longue et globale. Mardi soir, le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, a clairement signifié lors d'une conférence de presse que son pays était désormais prêt à s'engager ailleurs qu'en Afghanistan. “Un problème comme le terrorisme est global, a-t-il dit. Nous n'avons pas le choix, il faut aller à la chasse aux terroristes là où ils sont”. Les actes pourraient bientôt prendre le pas sur les mots. Selon un responsable allemand, l'Amérique envisage en effet d'attaquer les réseaux terroristes qui pourraient se trouver en Somalie. “Il y a (...) des pays qui nous préoccupent, parce qu'ils soutiennent activement et abritent (des terroristes), a souligné mercredi après-midi le chef de l'Etat-Major interarmes américain, le général Richard Myers. Et la Somalie est un pays potentiel -il y en a d'autres-, un pays potentiel pour une action diplomatique, de police ou potentiellement d'action militaire”. “La question n'est pas si, mais comment et quand ils attaqueront”, avait estimé mercredi matin un responsable allemand qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat au lendemain d'une rencontre entre le secrétaire américain à la Défense et ses alliés de l'Alliance atlantique à Bruxelles.Une interprétation confirmée par le ministre français de la Défense, Alain Richard, qui a toutefois nuancé son propos. Pour l'instant, a-t-il considéré, il n'y a “pas de raison de préparer une offensive militaire contre un territoire autre que l'Afghanistan”.Les Américains estiment que l'éradication des cellules d'Al-Qaïda qui subsistent à travers le monde est inéluctable. Car si les combattants de Ben Laden sont sur le point d'être défaits en Afghanistan, d'autres réseaux restent actifs. “Il y a à l'évidence un certain nombre de pays qui abritent des cellules actives d'Al-Qaïda. Le Yémen est l'un d'eux, le Soudan l'est à l'évidence aussi.La Somalie était un lieu où des responsables de haut niveau d'Al-Qaïda ont passé du temps”, a récemment indiqué Donald Rumsfeld. Selon lui, une nouvelle résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU n'est d'ailleurs pas nécessaire pour intervenir dans la mesure où il s'agit de légitime défense. Il a aussi écarté l'idée qu'il faudrait ménager certains partenaires de la coalition, car si “la mission détermine la coalition, ce n'est pas la coalition qui détermine la mission”.La Somalie, où un diplomate américain se trouve actuellement pour des entretiens avec des représentants du gouvernement et d'autres personnalités politiques, a été désignée comme l'un des pays où le dissident d'origine saoudienne Oussama Ben Laden pourrait chercher à trouver refuge. Avec le Yémen, l'Irak, voire le Soudan (qui malgré sa volonté déclarée de coopérer avec les Etats-Unis pourrait toujours abriter sur son sol des cellules terroristes), la Somalie fait donc partie des cibles potentielles de la lutte antiterroriste lancée au lendemain des attentats du 11 septembre.Une traque qui ne concernerait d'ailleurs pas uniquement le réseau de Ben Laden. “Al-Qaïda n'est pas le seul réseau qui nous menace, a d'ores et déjà averti Donald Rumsfeld. Les réseaux terroristes agissent dans des dizaines de pays, souvent avec le soutien de régimes terroristes”.Ludovic BLECHERSyndication L'Economiste-Libération (France)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc