×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Apprentissage intra-entreprise
50 centres de formation opérationnels

Par L'Economiste | Edition N°:2929 Le 26/12/2008 | Partager

. 2.000 stagiaires suivent actuellement le cursus. Une indemnité de 400 à 1.800 DH versée aux apprenantsDu renfort pour la formation professionnelle des jeunes. La GTZ développe la seconde phase de son programme de formation professionnelle en milieu de travail. Le programme a permis, jusqu’à présent, la création de 50 centres dont 40 dans des entreprises de textile, 3 dans le cuir, 6 dans l’hôtellerie et un dernier dans la joaillerie. Le concept repose sur l’implantation, à l’intérieur de l’entreprise, de centre de formation par apprentissage (CFA) en atelier ou en salle de cours. Le dispositif de formation est basé sur le principe de 20% dans les locaux du CFA et de 80% sur le lieu de travail. Pour pouvoir adhérer à ce programme, l’entreprise doit remplir un certain nombre de conditions. «Elle doit d’abord prouver qu’elle a un besoin de main-d’œuvre, qu’elle souhaite réaliser un projet de développement ou qu’elle a besoin de maîtriser la production ou le service sur le plan qualitatif», explique Fouad El Amri, coordinateur national du programme. Elle doit également employer au moins 150 salariés à plein-temps et disposer de locaux qui se prêtent à la création de classes de cours et d’ateliers d’apprentissage de base. Elle doit aussi compter dans ses rangs des formateurs potentiels, qui pourront assurer la formation dans les CFA; et des maîtres d’apprentissage, chargés d’encadrer les apprentis sur les lieux de travail. Une fois sélectionnées, les entreprises se voient octroyer le statut d’établissements de formation privés au même titre que les institutions similaires. De plus, elles bénéficient d’une subvention de l’Etat, qui est fonction du nombre d’apprentis à former. Elle s’élève à 3.000 DH par lauréat et par an et permet de compenser les 20% de formation en atelier ou en salle de cours.Comme dans tout autre établissement, les jeunes stagiaires sont sélectionnés sur la base de tests de connaissance et de dextérité et un entretien avec un jury des entreprises concernées. Actuellement, ils sont 2.000 jeunes à bénéficier de ce programme. Les formations dispensées dans le cadre des CFA sont en fait des formations initiales et durent un à deux ans, en fonction des métiers. Et pendant leur cursus, les jeunes apprenants, qui ne sont pas des salariés de l’entreprise, mais des stagiaires, reçoivent une indemnité en fonction de leur degré de maîtrise du métier. De 400 DH au début de l’apprentissage, cette indemnité peut dépasser le Smig après une année de formation.Le programme présente ainsi plusieurs avantages. L’entreprise a plus de visibilité par rapport aux commandes qu’elle peut recevoir de ses donneurs d’ordre puisqu’elle dispose d’un vivier de ressources humaines. Et pour les clients, c’est un point fort parce qu’ils savent que leurs fournisseurs s’inscrivent dans la durée. Troisième gain: il y a une forte dimension de responsabilité sociétale de l’entreprise vu qu’elle s’investit dans la formation des jeunes et donc dans leur insertion socio-économique. Hassan EL ARIF

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc