×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Aménagement du territoire:

Par L'Economiste | Edition N°:805 Le 07/07/2000 | Partager

Forum régional à Safi• La région de Doukkala-Abda souffre d'un développement déséquilibré et d'une insuffisance de l'infrastructure de baseLe débat national sur l'aménagement du territoire entre dans une phase décisive. Les trois derniers forums régionaux sont programmés courant juillet.Hier et aujourd'hui, c'est la région de Doukkala-Abda qui est à l'honneur. Durant deux journées, les intervenants, réunis à Safi, débattent d'un thème on ne peut plus important: la mer, le littoral et le développement territorial. M. Mohamed El Yazghi, ministre en charge du dossier, est présent à cette manifestation. L'intérêt porté à ce forum est justifié. Tout d'abord, parce que les potentialités littorales de la région ne sont pas réellement exploitées. Ensuite, les conclusions que tireront les intervenants seront transférables à d'autres régions. A cela s'ajoute le développement effréné des villes côtières. Aujourd'hui, 61% des habitants des grandes villes marocaines et 53% de la capacité d'accueil touristique sont concentrés sur le littoral.Les ateliers locaux organisés à Doukkala-Abda durant la première phase du débat national sur l'aménagement du territoire ont permis d'établir un certain nombre de constats. La région est confrontée à d'énormes dysfonctionnements. Malgré l'existence de 300 km de côte, elle souffre d'un développement déséquilibré, notamment dans le secteur industriel et de l'insuffisance d'une infrastructure de base. Pis encore, le cadre écologique se dégrade. La situation est similaire dans d'autres régions.En général, le littoral souffre d'une surexploitation et de l'aggravation des risques de pollution. Bref, la situation est alarmante et nécessite une intervention urgente. L'accent devra être mis principalement sur les mesures à prendre pour permettre au territoire littoral de participer au développement durable de la région. Cela ne sera réellement possible qu'à travers une refonte des lois régissant le littoral dans le souci d'une plus grande protection des richesses nationales.Jusqu'à ce jour, le Maroc ne dispose pas encore d'un texte spécifique à la protection du littoral. Compte tenu de ce vide juridique, les hommes de droit sont obligés de faire appel à des textes sectoriels spécifiques qui sont dépassés. L'intervention de plusieurs départements accentue ce désordre en l'absence de la moindre coordination.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc