×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
International

Altadis: Bénéfice en hausse

Par L'Economiste | Edition N°:2654 Le 19/11/2007 | Partager

. Solide performance en Espagne et au Moyen-OrientLE fabricant de cigarettes franco-espagnol Altadis, cible d’une OPA du britannique Imperial Tobacco, a enregistré sur les 9 premiers mois de 2007 un bénéfice net et un chiffre d’affaires en hausse, grâce à l’Espagne et au Moyen-Orient. Le bénéfice net a été de 386,8 millions d’euros, en hausse de 14,1% par rapport à la même période de 2006, pour un chiffre d’affaires de 9,31 milliards, en progression de seulement 0,2%, a-t-il indiqué dans un communiqué.L’activité cigarettes a réalisé un chiffre d’affaires économique de 1,30 milliard d’euros (+4,4%) grâce à de «solides performances en Espagne, au Maroc et au Moyen-Orient». Le groupe note également «la reprise de l’activité commerciale dans certaines régions comme la Russie».La hausse des prix en Espagne et la «bonne évolution» du marché marocain ont aussi contribué aux bons résultats de la division cigarettes.En France, où une nouvelle réglementation renforçant l’interdiction de fumer dans les espaces publics et sur les lieux de travail est entrée en vigueur le 1er février, Altadis signale une baisse de 1,4% du marché.Selon le groupe, cette baisse est surtout la conséquence d’une hausse du prix des cigarettes le 1er août, qui a entraîné une régression des ventes.Le 1er janvier 2008, les bars-tabacs, casinos, discothèques, hôtels et restaurants seront à leur tour concernés par cette réglementation.Les ventes de la branche cigares sont ressorties à 629 millions d’euros, en baisse de 4,7% sur un an.L’endettement net du groupe a été réduit de 439 millions d’euros et se monte désormais à 2,23 milliards d’euros. Altadis rappelle la poursuite de ses plans de restructuration et de réduction des coûts, qui doivent permettre de dégager 215 millions d’euros d’économies, dont 46 millions prévus pour 2007.Quant aux perspectives, le cigarettier «table sur une solide performance organique pour le dernier trimestre 2007». Son conseil d’administration a recommandé jeudi dernier à ses actionnaires d’approuver l’offre publique d’achat d’Imperial Tobacco à 50 euros par action, valorisant le groupe à 12,8 milliards d’euros.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnemen[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc