×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Altadis augmente le prix des cigarettes

Par L'Economiste | Edition N°:2402 Le 16/11/2006 | Partager

. Il annonce un nouveau plan de restructurationLe fabricant hispano-français de cigarettes Altadis a augmenté mercredi 15 novembre le prix de ses paquets de cigarettes à bas coût, répercutant ainsi la hausse des taxes approuvée vendredi dernier par le gouvernement espagnol. Parmi ses 11 paquets de vingt cigarettes vendus jusqu’à présent 2 euros, 9 vont coûter 2,15 euros et deux 2,10 euros à partir de mercredi 15 novembre, selon un communiqué du groupe. Comme d’autres fabricants, Altadis avait jusque-là refusé de répercuter les hausses des taxes visant à augmenter le prix du tabac à bas prix, en annulant leurs effets par une baisse des tarifs. Mais cette dernière hausse, qui fixe une des taxes à 70 euros pour 1.000 cigarettes contre 55 euros auparavant pour les marques dont le prix de vente est inférieur à 2,17 euros, a eu raison des résistances d’Altadis. Après l’entrée en vigueur en janvier d’une loi anti-tabac parmi les plus restrictives d’Europe, les fabricants de tabac s’étaient lancés en Espagne dans une guerre des prix vers le bas en mettant sur le marché plusieurs marques à moins de 2 euros le paquet. Les difficultés rencontrées par Altadis sur le marché espagnol ont pesé sur ses résultats. Le groupe, qui qualifie 2006 d’année «incontestablement difficile», a annoncé la semaine dernière un bénéfice net part du groupe en repli de 20% sur les neuf premiers mois de l’année, à 339,1 millions d’euros. Les ventes de cigarettes ont baissé de 223 millions d’euros sur la période, à 1,25 milliard, du fait de la nouvelle loi anti-tabac en Espagne. Le groupe avait annoncé un nouveau plan de restructuration en début d’année, entraînant la suppression de 472 postes d’ici 2007, 239 en France et 233 en Espagne. Il dit avoir déjà généré 113 millions d’euros d’économies grâce à ces restructurations.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc