×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Alstom se rapproche du groupe RATP
DNES à Dubaï, Youness SAAD ALAMI

Par L'Economiste | Edition N°:3509 Le 15/04/2011 | Partager
Ils créent Metrolab pour développer le métro du futur
13 milliards d’euros de marchés à saisir entre 2011 et 2015

C’EST officiel. Deux grands géants du transport de masse se rapprochent. A l’occasion du 59e Congrès international des transports (UITP) à Dubaï, Pierre Mongin, président directeur général de la RATP, et Philippe Mellier, président d’Alstom Transport, ont annoncé la création de Metrolab, un laboratoire de recherche dédié au métro automatique du futur.
«La création de cette entreprise commune, détenue à parts égales (50%) par le Groupe RATP et par Alstom Transport, répond à la volonté des deux groupes de fournir aux grandes agglomérations des solutions totalement automatisées et innovantes de transport urbain et péri urbain, qu’il s’agisse de créations de réseaux ou d’opérations de rénovation de systèmes existants», ont-ils indiqué lors d’un point de presse. En effet, les deux groupes disposent d’une très grande expérience de l’évaluation des besoins de transport de courte ou moyenne distance, en milieu dense ou ultra dense. Les solutions développées par Metrolab seront commercialisées par le groupe RATP ou par Alstom Transport sous le nom d’Optimet. Metrolab comptera dans sa phase initiale 15 collaborateurs, experts dans l’intégration des systèmes de transport urbain complexes.
Le budget de l’entreprise sera financé par fonds propre et à parts égales par les deux partenaires. Les premiers résultats de recherche se concrétiseront à l’horizon 2013 sous la forme d’une rame «démonstrateur» de métro. «La RATP apportera au projet son expertise d’exploitant et de mainteneur au service de réseaux urbains complexes, alliant qualité de service et sécurité totale», a déclaré Pierre Mongin. De son côté, Philippe Mellier a rappelé que son entreprise jouit d’une expérience internationale de plus de 70 ans dans le domaine du métro. «Grâce à Metrolab, nous préparons l’avenir pour répondre aux besoins d’un marché qui s’annonce particulièrement prometteur quand on sait que d’ici 2015, plus de 500 villes dans le monde dépasseront le 1 million d’habitants», renchérit le patron d’Alstom Transport. En tout cas, pour les deux entreprises (Alstom et RATP), la société mixte leur permettra de développer les métros automatiques, soit un marché à saisir estimé à plus de 13 milliards d’euros et ce rien qu’entre 2011 et 2015. D’autant plus que ces métros connaissent un fort regain d’intérêt partout dans le monde. En effet, la saturation des lignes de métro, liée à l’explosion démographique urbaine, représente un véritable défi pour les villes. L’une des solutions les plus efficaces pour éviter la saturation des réseaux et accroître leur capacité de transport est d’automatiser la signalisation et la conduite des rames.


Co-expertise


UN partenariat win-win. Voilà comment on peut qualifier le rapprochement d’Alstom et de la RATP.
Cette dernière dispose d’une compétence inégalée dans le domaine de la conception/innovation (le métro sur pneu, le métro automatique...), de la construction, de l’exploitation et de la maintenance du métro. Les réseaux de métros de plusieurs grandes métropoles (Montréal, Santiago du Chili, Mexico...) ont été conçus par des équipes de la RATP.
Après la mise en service d’une des plus importantes lignes de métro automatique au monde (la ligne 14 du métro parisien), la RATP continue à innover en automatisant une des lignes de métro les plus fréquentées de Paris, la ligne 1. Pour sa part, Alstom Transport peut se vanter du fait qu’un métro sur quatre qui circulent dans le monde est le sien.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc