×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Alliance des civilisations
Fès accueille le congrès mondial

Par L'Economiste | Edition N°:2853 Le 04/09/2008 | Partager

. Devenue annuelle, la manifestation se tiendra du 15 au 17 novembre. Des experts internationaux au rendez-vous«L’alliance des civilisations et des cultures: de la stratégie à l’action» est le thème de la deuxième édition d’un forum mondial qui aura lieu à Fès, du 15 au 17 novembre prochain. Organisée par le Centre marocain interdisciplinaire des études stratégiques et internationales (CMIESI), l’Association 1.200e anniversaire de la fondation de la ville de Fès et la Fondation «Esprit de Fès», cette rencontre fait suite à une première tenue en novembre 2007 et dont les actes viennent d’être publiés en cinq volumes (deux en arabe, deux en français et un volume en anglais) qui seront présentés incessamment au Souverain.Pour Abdelhak Azzouzi, président du CMIESI, l’organisation de ce congrès devenu annuel tire sa genèse de la résolution de l’Assemblée générale de l’Onu (novembre 1998) faisant de 2001 l’année des Nations unies pour le dialogue des civilisations. Résolution relayée par la suite par la Déclaration universelle sur le dialogue entre les civilisations de la 10e Conférence du sommet islamique (Malaisie, octobre 2003). Sans oublier la contribution du monde musulman aux activités internationales sur le dialogue des civilisations. Le congrès de Fès s’inspire également de l’esprit de la civilisation islamique, fondée sur les valeurs de dialogue, de tolérance et de fraternité humaine.Dans sa nouvelle version, cette rencontre internationale connaîtra la participation d’experts représentant une centaine de pays. Les intervenants débattront des moyens susceptibles d’assurer une meilleure diffusion des valeurs de dialogue. L’objectif étant d’intensifier les efforts pour plus de paix et d’entente entre les peuples. Les interactions et les influences réciproques entre les civilisations, les cultures, les religions, les traditions spirituelles et humanistes seront à l’honneur. Le but est d’assurer l’ouverture sur la culture de l’autre. Côté programme, plusieurs axes de réflexion et d’échange seront déclinés durant cette deuxième édition. Y figurent: «La reconnaissance comme antidote contre la montée des ignorances et des haines entre les nations et les peuples»: «L’alliance des civilisations et des cultures entre théorie et pratique», «Culture et identité: vers un examen critique du multiculturalisme» et «Le rôle des relais nationaux gouvernementaux et non gouvernementaux dans le dialogue: un changement de perspectives en matière opérationnelle». C’est dire que les participants auront un grand choix lors des ateliers. Et c’est sur quoi tablent les initiateurs de ce forum. Pour eux, le phénomène de l’alliance des civilisations et de la diversité culturelle nécessite aussi des analyses pluridisciplinaires. D’ailleurs, le congrès de Fès représente la particularité d’associer, comme lors de sa première édition, des hommes de religion, de culture, des savants, des universitaires, des académiciens, des hauts décideurs, des hommes d’Etat et des représentants des médias. Le tout, pour aborder les problèmes du dialogue interculturel et attirer l’attention sur la nécessité d’élaborer des instruments de coopération. «Notre devoir est de montrer que la stabilité et la paix sur la terre sont bien réalisables», conclut Azzouzi.


Publications

LES actes du 1er congrès sur le dialogue des civilisations viennent de paraître chez L’Harmattan. Ces cinq ouvrages collectifs sur les civilisations et la diversité culturelle, dirigés par Abdelhak Azzouzi, président du CMIESI, relatent les travaux et les conclusions du forum sur plus de 1.400 pages. Á travers des études de cas, le retour aux textes sacrés et les références à la sociologie, l’histoire, la philosophie et la science politique, les auteurs concluent que les civilisations et les cultures sont porteuses d’un humanisme mondial qui peut conjurer périls et catastrophes. L’homme, la civilisation et la culture doivent surmonter l’ignorance et la méconnaissance qui risquent de condamner l’humanité dans des clichés et des préjugés sans rapport avec la vérité. C’est là une forte raison de revenir sur ces partis pris avec une autre version du forum.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc