×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Alimentaria Maghreb : Le Salon a déçu les attentes des professionnels

    Par L'Economiste | Edition N°:204 Le 16/11/1995 | Partager

    Les participants marocains et étrangers à Alimentaria Maghreb ont traité des affaires, mais se sont aussi informés sur les grandes tendances de l'innovation alimentaire. Cependant, le Salon s'est ouvert et s'est déroulé dans une ambiance de morosité, marquée par l'absence manifeste de professionnels, notamment marocains. Le dernier jour a cependant connu un soubrsaut d'activité.


    "Lors des différents Salons étrangers auxquels nous avons participé, il fallait jouer des coudes pour pouvoir discuter et accrocher d'éventuels partenaires. Alimentaria a surtout été marqué par des temps morts et la visite de particuliers et d'étudiants à la recherche d'informations", s'exclame un exposant. Avis partagé par une grande majorité de participants qui se disent "étonnés du peu d'intérêt des visiteurs professionnels marocains à cette manifestation".
    C'est donc dans une ambiance morose et d'attentisme que s'est ouverte la seconde édition du Salon international de l'alimentation et des équipements alimentaires, contrairement au premier Salon qui a remporté un franc succès tant sur le plan des visiteurs que des exposants.
    Organisé par l'OFEC et le groupe international Bleinhem, spécialisé dans l'organisation des Salons à travers le monde, du 10 au 14 novembre 1995, Alimentaria Maghreb a accueilli près d'une centaine d'exposants, dont 42 pour la partie marocaine, 23 pour les Espagnols, le reste regroupant la Pologne, la France la Tunisie, la Côte-d'Ivoire, les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite, l'Italie...

    Petit bistrot, nouveaux produits


    Alimentaria 95 a cependant eu le mérite de présenter au public l'offre de différents participants venant de divers horizons et des stands aussi originaux les uns que les autres. Championne toute catégorie, la Pologne a aménagé un véritable petit bistrot transparent pour les amateurs de...vodka.
    Les bouillons-cubes, les soupes ainsi que les plats déshydratés étaient également présents, les jus de fruits, les boissons gazeuses, les alcools, les produits de confiserie, de chocolaterie, les congelés, le café, les fruits secs, les conserves de poissons, de légumes...Les équipements ont regroupé notamment les machines et matériaux pour le conditionnement et l'emballage, la fabrication de glaces, de jus de fruits, le traitement du lait...
    De nouveaux concepts alimentaires ont également été exposés. Tel est le cas de la société marocaine Feeding Corporation qui vient d'introduire au Maroc la pâtisserie surgelée. Créée au cours de l'année 1995, en partenariat avec un grand groupe français spécialisé dans le domaine, la société se fixe pour objectif de toucher "tous ceux pour qui le concept du surgelé peut apporter un plus". Ainsi, sa cible demeure avant tout les restaurateurs, les hôteliers et les traiteurs.

    De son côté, Frigoscandia Equipement, société suédoise, représentée au Salon par sa filiale française, a dévoilé certains de ses équipements pour la transformation de produits agro-alimentaires. Plus de la moitié de la production mondiale d'aliments surgelés est traitée par les systèmes fournis par le groupe qui vient de finaliser à Laâyoune un équipement pour la surgélation de la sardine pour 6 tonnes à l'heure. "Notre présence à Alimentaria nous a permis de mieux percevoir l'évolution du marché marocain et d'établir des contacts directs avec les producteurs", explique M. Patrick Bertaudiere, directeur commercial de la société. Selon lui, le marché marocain est prometteur et en pleine évolution mais uniquement pour l'export, le marché intérieur étant encore trop petit. Le groupe envisage de s'implanter au Maroc, éventuellement au cours du premier semestre 1996, les modalités de représentation ou d'installation n'étant pas encore définies. "Le bilan du Salon reste globalement positif et confirme l'impression de la potentialité marocaine à investir dans Les lignes de production importantes". Des contacts ont donc eu lieu avec des professionnels de l'agro-alimentaire. Cependant, "nous n'avons pas rencontré les plus grands".

    Des efforts "près de la maison"


    En dépit de la déception générale, les différents participants se déclarent satisfaits des différents contacts établis, notamment des possibilités d'export sur le Maghreb et les pays du Golfe pour une entreprise marocaine de fromage et de confiserie.
    De son côté, la société espagnole de trading, Elgon International, prospecte aujourd'hui le Maroc notamment avec ses produits secs, ses conserves de tomates et son café. "Après le Moyen-Orient et les pays du Golfe, le Maroc demeure le seul pays du Maghreb que nous n'avions pas encore approché. Aujourd'hui, avec la crise mondiale, nous avons décidé de concentrer nos efforts près de la maison", souligne M. Emilio de Febrer y de los Rios, PDG de la société. Lors du Salon, près de 20% des "contacts que nous avions établis se sont révélés fructueux avec notamment des grossistes et des importateurs marocains ou étrangers installés au Maroc".
    D'autres entreprises étrangères nouvellement créées au Maroc ont également présenté leurs différentes offres. Il s'agit notamment de la société Grufa (Groupe de Fabrication et de Distribution Alimentaire), installée à Casablanca depuis près de deux mois, la filiale marocaine du groupe espagnol Grufa Internacional, spécialisé dans la pâtisserie industrielle, et dont la capacité de production est de l'ordre de 12.000 tonnes par an. Au Maroc, une usine de fabrication et une délégation commerciale viennent de démarrer. L'objectif est la production locale et l'exportation vers l'Afrique et l'Europe.

    Meriem OUDGHIRI.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc