×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Algérie: Les exportations chutent de moitié
De notre correspondant permanent à Alger, N. LARIBI

Par L'Economiste | Edition N°:3179 Le 28/12/2009 | Partager

. Une baisse de 45,40% durant les 11 premiers mois. Les hydrocarbures représentent l’essentiel des ventes à l’étrangerL’embellie financière née de la rente pétrolière a été de courte durée. En effet, les exportations algériennes, notamment dans le secteur des hydrocarbures, ont baissé de moitié durant les 11 premiers mois de l’année en cours.Ce qui a réduit considérablement l’excédent de la balance commerciale algérienne. Cela dit, les exportations ont donc baissé de 45,40% durant les 11 premiers mois pour une valeur de 39,53 milliards de dinars contre 72,41 milliards durant la même période de l’année 2008. Le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) relevant des Douanes algériennes, reconnaît dans son bilan rendu public, lundi dernier, que cette importante baisse n’est pas sans répercussion sur la balance commerciale. Cette dernière, souligne le CNIS, est passée de 36,35 milliards de dollars durant les 11 mois de 2008 à seulement 4,2 milliards durant la même période de cette année. Bien évidemment, cette baisse est imputée essentiellement à la chute du prix du pétrole sur les marchés internationaux. Pour ce qui est des exportations hors hydrocarbures, elles ne dépassent pratiquement pas leurs taux habituels (2,5%) des exportations globales pour une valeur marchande estimée à un milliard de dollars. Quant aux importations, elles ont atteint un volume global de 35,27 milliards de dollars contre 36,05 milliards durant la même période de 2008, soit une diminution de 2,17%. Tous les groupes de la structure des exportations ont baissé, la plus importante étant celle du groupe «demi-produits» avec -50,2%, puisque le montant est passé de 1,3 milliard de dollars à 651 millions. Vient en seconde position le groupe des «produits bruts», avec 169 millions de dollars au cours des 11 premiers mois 2009 contre 323 millions au cours de la même période de l’année dernière, en baisse de 47,80%, suivi des biens d’équipements industriels avec 41 millions de dollars (-42%) et, enfin, le groupe alimentation avec 104 millions de dollars (-9%).  S’agissant des importations, seulement deux groupes ont enregistré des hausses: les «biens d’équipements industriels» qui occupent le 1er rang avec 38,68% du volume global (13,64 milliards dollars et une hausse de 17,6%), et celui des équipements agricoles avec 208 millions de dollars (+26%).Enfin, les autres groupes de la structure des importations ont connu des baisses dont la plus prononcée a été celle du groupe «alimentations» avec 26%, passant de 7,24 milliards de dollars au cours des 11 premiers mois 2008 à 5,35 milliards au cours de la même période de cette année, relève l’organisme des Douanes.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc