×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Alerte mondiale à la grippe aviaire

Par L'Economiste | Edition N°:1693 Le 28/01/2004 | Partager

. Trois organisations se mobilisent pour faire face à cette pandémie  L'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et  l'OIE ont lancé, hier 27 janvier, un appel aux donateurs «pour faire face à la menace mondiale de la grippe aviaire et fournir des fonds et une assistance technique aux pays afin d'aider à éliminer la menace».«Il s'agit d'une grave menace mondiale pour la santé humaine», a soulignéle directeur général de l'OMS, le Dr Lee Jong-wook. Les trois organisations souhaitent que la communauté internationale compense les pertes des éleveurs obligés d'abattre leurs volailles, dont plusieurs millions sont mortes ou ont été tuées depuis l'apparition du virus «H5N1» à la mi-décembre 2003. «Les agriculteurs des zones infectées doivent d'urgence éliminer les animaux infectés ou exposés à l'infection et ils ont besoin d'un appui pour compenser leurs pertes», a souligné le directeur général de la FAO, Jacques Diouf. Et de rajouter : «L'opération sera particulièrement coûteuse, notamment pour les économies en difficulté et les petits exploitants. La communauté internationale veut que ces efforts aboutissent et il faut aider les pays pauvres». Les trois organisations ont préconisé «une surveillance étroite et effective des mouvements d'animaux dans les zones infectées». Ils ont rappelé que le virus constitue une menace pour la santé publique car, si la souche circule assez longtemps chez l'homme et les animaux d'élevage, «le risque de transformation en souche de type pandémique susceptible d'être pathogène dans le monde entier augmente». Par ailleurs, la Thaïlande abritera aujourd'hui, mercredi 28 janvier, une réunion de crise internationale sur la grippe aviaire dont vont participer les neuf pays asiatiques touchés par la grippe aviaire. Les analystes s'attendent qu'elle permettra le même degré de coopération en Asie que contre la pneumopathie l'an dernier. Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc