×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossiers

    ALE Maroc-USA/Fassi-Fihri tente de rassurer
    Catherine Novelli: “Nous avons fait aussi des concessions”

    Par L'Economiste | Edition N°:1719 Le 05/03/2004 | Partager

    “Nous allons faire tout notre possible pour que l'accord de libre-échange soit adopté par le Congrès selon la procédure Fast Track*”, a indiqué Catherine Novelli, adjointe au représentant américain pour le commerce extérieur. S'exprimant lors d'un duplex depuis Washington, devant une poignée de journalistes marocains à l'ambassade des Etats-Unis à Rabat, Novelli a passé en revue tous les volets concernés par l'ALE entre le Maroc et les Etats-Unis, en empruntant un ton rassurant. “C'est un accord qui offre d'importantes opportunités de développement à l'économie marocaine”, répète-t-elle incessamment. “Les secteurs sensibles tels que l'agriculture et le textile ont été entièrement pris en considération durant les négociations”, explique-t-elle. Des périodes de transition allant jusqu'à 25 ans ont été accordées au secteur agricole. “Nous comprenons l'importance de l'agriculture dans l'économie marocaine”. Et d'ajouter: “Les quantités de produits agricoles américains, prévus par l'accord, ne perturberont en rien le marché marocain”. Il a été convenu que des quantités “très limitées” de certaines denrées, comme la viande et la volaille feront leur entrée sur le marché marocain. Cela dit, “les produits agricoles marocains peuvent bénéficier d'un large accès au marché américain”. Novelli a voulu être rassurante en précisant que ce n'est pas seulement la partie marocaine qui a lâché du lest. “Nous avons fait également des concessions”. Pour le secteur du textile, un autre dossier sensible de l'ALE, Novelli a déclaré que des dérogations ont été également accordées. Un accès préférentiel sera octroyé aux produits marocains sur le marché des Etats-Unis, précise-t-elle. Abordant le volet culturel, Novelli a déclaré que “la diversité culturelle est totalement respectée”. De son côté, l'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique au Maroc, Thomas Riley, ne cachait pas sa satisfaction face à la conclusion de l'accord. “Ce n'est qu'un début, le plus grand reste à faire”, a-t-il déclaré à L'Economiste.ABA * Fast Track: une procédure obligeant le congrès américain à approuver ou rejeter l'accord, sans subir des modifications.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc