×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossiers

    ALE Maroc-USA
    OK pour le textile

    Par L'Economiste | Edition N°:1719 Le 05/03/2004 | Partager

    . Les professionnels satisfaits malgré quelques gaps. Ils ont également réussi à décrocher 10 ans de transition pour les intrants non originairesCe sont des opportunités d'envergure qui s'offrent à l'industrie textile marocaine dans le cadre de l'accord de libre-échange conclu avec les Etats-Unis. Pour Salah Eddine Mezouar, président de l'Association marocaine des industries du textile et de l'habillement, les termes de l'accord, même si certains des quotas proposés par le Maroc ont été revus à la baisse, sont plus que satisfaisants. Ils représentent une occasion supplémentaire pour le secteur de gagner en confiance et en professionnalisation. Mais aussi et surtout de construire son amont en attirant des investisseurs tant européens qu'américains et aussi asiatiques et nationaux. C'est une voie, rappelons-le, empruntée par l'industrie depuis plus d'un an, s'attelant à son repositionnement sur l'échiquier mondial (cf. www.leconomiste.com) en raison de l'évolution de la demande et des grands regroupements régionaux. «Le gap entre les objectifs de départ et ceux que nous avons réussi à conclure avec les Américains ne sont pas si grands que cela», explique Mezouar. Les négociateurs marocains ont tout de même réussi à décrocher l'accès libre au marché dès la première année. Il s'agit plus concrètement d'exporter sur le marché US, sans droits de douane, pas moins de 45 familles de produits «identifiés comme étant les plus porteurs et les plus compétitifs sur ce marché». En somme, près de 90% de ce qui se fabrique actuellement au Maroc en bonneterie, chaîne et trame ou encore jean et sportswear, avec des produits de niche tels que la lingerie, précise le président de l'Amith.La définition de cette liste s'est basée sur une analyse de la compétitivité perçue des produits marocains tout en prenant en compte des droits de douane US. Aussi et dès le 1er janvier 2005, concernant l'accès au marché US, la capacité d'exportation est limitée à 1,2 milliard de dollars, ce qui représente tout de même 20 fois le niveau d'export actuel du Maroc.Et tous les ans, l'accord prévoit une marge de progression de 25%, ce qui permettra de doubler l'export en quatre ans.Le second objectif des professionnels du secteur concernant les règles d'origine même s'il n'a été que partiellement atteint, reste néanmoins satisfaisant. Ainsi, pour bénéficier d'un accès libre au marché US, les produits textiles marocains doivent remplir deux conditions. Soit respecter le principe de la triple transformation. Ce qui signifie que la matière première peut être originaire d'un autre pays à condition que les opérations de filature, tissage et confection soient effectuées au Maroc. Soit contenir des fils, fibres ou tissus d'origine marocaine ou américaine. Toutefois, l'accord prévoit pour l'habillement un contigent provisoire de 30 millions de m2 de tissus ou de fils ou fibres non originaires, donc moitié moins que les prétentions marocaines au début des négociations. Mais vu sous un autre angle, il s'agit également du double du quota que les Américains étaient prêts à octroyer. Pour l'établir, les estimations américaines se sont basées sur le niveau d'exportation actuel du textile marocain. Toujours est-il, c'est un quota qui est prévu sur 10 ans. «Il sera fixe pendant les quatre premières années et dégressif à partir de la cinquième», précise Mezouar. Autrement dit, dans dix ans, plus de fils, fibres ou tissus non originaires. Radia LAHLOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc