×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

ALE Maroc-Turquie
Les différents scénarios

Par L'Economiste | Edition N°:1744 Le 09/04/2004 | Partager

. Le MCE prévoit quatre schémas de développement des échanges. Les consommateurs seraient directement avantagésL'étude du ministère du Commerce extérieur a simulé les différents scénarii d'impact de la ZLE entre le Maroc et la Turquie. Quatre cas de figure ont ainsi été retenus. Le premier scénario retenu suppose que les droits de douane appliqués par le Maroc sur les importations de la Turquie seront ajustés aux droits préférentiels actuels appliqués sur les importations de l'UE. Les résultats éventuels montrent que le total des recettes douanières globales s'inscrirait à la baisse. Globalement, celles sur les importations d'origine turque enregistreraient une perte de près de 20%. Les importations du reste du monde sont fixes ou accusent un léger retard. Toujours dans le même scénario, des tendances similaires sont enregistrées sur les recettes en droits de douane sur les produits importés de l'UE. Parallèlement, la part de marché en valeur augmente pour presque tous les produits importés de Turquie. Dans la seconde hypothèse, les mêmes réductions des droits de douane sont prévues, mais une augmentation de 5% de la demande globale au niveau national sur tous les produits considérés est aussi envisagée. Le partage de l'augmentation simulée de la demande globale de 5% se fait entre les différentes origines retenues, malgré un détournement éventuel sensible du commerce et des flux vers la Turquie. Les recettes douanières totales relatives aux importations des produits baissent également sous ce scénario. Le total de celles sur les produits d'origine turque s'inscrit à la baisse bien que celles relatives à certains produits augmentent. Ces mêmes recettes sur toutes les importations du reste du monde vont chuter. Cette baisse globale s'explique par le détournement vers les produits turcs suite à la réduction des droits de douane. La production locale conserve, quant à elle, sa part de marché et l'améliore même pour plusieurs positions. La part en valeur des importations turques augmente plus pour tous les produits considérés.Le troisième scénario, quant à lui, retient les mêmes réductions des droits de douane que le premier, mais il suppose aussi une baisse de 5% des prix de la production domestique vendue localement. L'étude élaborée par le ministère stipule que l'ouverture commerciale impliquera, à travers une mise à niveau, ou indirectement à travers la réduction des prix des inputs de la production locale, une réduction des coûts et prix des produits nationaux. Si ce scénario est retenu, les recettes en droits de douane sur les importations totales baisseront. Enfin, le quatrième scénario reprend de façon cumulée trois situations différentes avec des effets nettement opposés sur les principales variables d'intérêt. Ainsi, «en plus de l'ajustement des droits de douane pour les importations d'origine turque, une augmentation de la demande globale au niveau national sur tous les produits est combinée à une baisse de 5% des prix de la production domestique vendue localement», indique l'étude. Les recettes totales en droits de douane baisseraient.


Initiative positive

«En effet, pour la production locale, et malgré les effets négatifs attendus de certains chocs simulés, les parts de marché en valeur de toutes les productions locales augmentent», explique l'étude. Cela a donc pour incidence directe d'ôter aux opérateurs toute crainte concernant cette ZLE. La mise en application de l'accord semble en définitive une initiative positive.A. D.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc