Affaires

ALD Automotive courtise les PME

Par L'Economiste | Edition N°:3205 Le 04/02/2010 | Partager

. La filiale du groupe Société Générale propose un package dédié. 4 ans pour 100.000 kilomètres, entretien compris LONGTEMPS réservée aux grandes entreprises, l’externalisation du parc automobile s’étend aux PME. Plutôt habituées à le faire en interne, les PME cherchent aujourd’hui de plus en plus à externaliser la gestion de leur flotte automobile. Compte tenu du contexte actuel de contrôle des coûts et de recherche de rentabilité, les PME se tournent désormais vers des offres plus sophistiquées et des prestations intégrées de gestion de parc, comme les produits de location longue durée. Consciente de ce potentiel, ALD Automotive, compte lancer, au plus tard en avril, un package dédié à la PME, confie à L’Economiste Guy Briey, PDG de la filiale marocaine. Concrètement, une fois la décision d’externaliser la gestion de la flotte prise, ALD, qui gère déjà un parc de plus de 4.882 unités, prend en charge le financement des véhicules et propose une large gamme de prestations adaptées (entretien régulier, changement de pneumatiques, gestion du carburant, véhicule de remplacement, assurance...). En contrepartie, la société doit s’acquitter d’un loyer mensuel «forfaité», sur 48 mois, pour un kilométrage pouvant aller jusqu’à 100.000 km. A titre d’exemple, un véhicule utilitaire Kangoo sera proposé, dans ces conditions, pour une mensualité de 2.883 DH TTC. Mais il faudra, tout de même, s’acquitter d’une mensualité de départ de 15% du prix d’achat du véhicule. ALD Automotive assure, ensuite, la gestion complète de la flotte, en coordonnant chaque étape depuis la livraison jusqu’à la restitution finale du véhicule en fin de contrat. Le loueur s’occupe, également, de la rationalisation des dépenses induites par la gestion de la flotte.Pour répondre aux besoins spécifiques des PME et à la nature de leurs organisations, ALD Automotive va s’appuyer, selon Briey, sur le réseau de la filiale de la Société Générale Maroc pour les démarcher. Pour ce faire, le loueur s’est récemment doté d’une cellule commerciale et technique dédiée. «Nos équipes, formées spécialement pour ce marché, ont adapté les produits de location longue durée aux attentes des dirigeants de PME et à celles des conducteurs», affirme le PDG. Cette nouvelle offre intervient, selon Briey, dans un marché qui subit une contraction des volumes agrémentée par une plus forte concurrence, une augmentation des coûts d’entretien (fort taux de sinistralité) et un démantèlement douanier qui impacte le coût de revente du véhicule à la fin du contrat de location. A ce propos, ALD Automotive procède à la vente de ces véhicules aux enchères tous les mardis. C’est ainsi que l’entreprise à pu écouler plus de 1.000 voitures en 2009. Une petite contribution à la structuration du marché de l’occasion. M. A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc