×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Alcatel-Lucent veut séduire les PME marocaines

Par L'Economiste | Edition N°:3163 Le 04/12/2009 | Partager

. Le groupe lance «Bics», une solution mono-serveur ALCATEL-LUCENT se lance à la conquête des PME marocaines. Le groupe de télécommunications vient de lancer, en avant-première, sa nouvelle solution télécoms. Celle-ci est appelée Bics (Business integrated communication solution) et suppose un service de communication multiservices destiné aux entreprises de taille moyenne (entre 100 et 500 salariés). «Ce service repose sur une technique évolutive qui réunit toutes les applications de communication en un seul package, permettant ainsi d’éviter une architecture éclatée d’applications vidéos ou vocales», indique Laurent Thevenon, directeur régional d’Alcatel-Lucent Entreprise Afrique. Cette offre permet donc d’intégrer les services classiques de communication en un serveur unique. De fait, les applications traditionnelles de communication, de téléphonie mobile et de réseaux fixes se trouvent gérées dans un seul service. Ce dernier centralise à la fois les outils de mobilité, les applications de gestion intégrées et les fonctions de centre de contact, permettant de mieux répondre aux attentes de salariés sédentaires ou mobiles. L’autre avantage, selon Alcatel, est le prix du produit. «Le besoin des utilisateurs est d’avoir un maximum de services au plus faible coût. Les entreprises pourront donc, à travers cette solution, rentabiliser leurs investissements et générer de nouveaux profits car les coûts d’installation du produit sont très peu élevés, d’autant plus qu’il peut être mis en place en un temps très réduit», estime Anaïs Nicolas, responsable marketing solutions à Alcatel-Lucent.Le top management du groupe ne cache d’ailleurs pas son intérêt pour le marché marocain qu’il estime particulièrement dynamique. «C’est essentiellement vers le marché des PME-PMI que nous nous orientons au Maroc, car une petite entreprise aujourd’hui, que nous aurons fidélisée par nos services, peut facilement devenir une grande entreprise demain», affirme Abdelmounim Ghetreff, président directeur général d’Alcatel-Lucent Maroc. Rappelons que sur les deux dernières années, le groupe a réalisé entre 20 et 30% de bénéfices au Maroc, malgré une conjoncture peu favorable pour le secteur à l’international et une concurrence accrue en interne.Mohamed MOUNADI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc