×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Al Wataniya confirme ses résultats

    Par L'Economiste | Edition N°:300 Le 16/10/1997 | Partager

    Au terme de l'exercice 1996, l'assureur Al Wataniya a réalisé un bénéfice net de 288,8 millions de DH. La compagnie confirme ainsi la performance de 1995 (283,6 millions), année qui avait pourtant enregistré des plus-values sur cessions d'actifs exceptionnels.


    LA compagnie d'assurances Al Wataniya a dégagé au titre de l'exercice 96 un bénéfice net comptable de 288,8 millions de DH contre 283,6 millions en 95. C'est ce qui ressort de son rapport d'activité annuel. Le résultat 95 était dû en grande partie aux profits réalisés sur la cession des valeurs mobilières (500,7 millions de DH en 95 contre 1,6 million en 96)). Leur contribution dans les résultats affichées par les compagnies d'assurances avaient été importantes. Rappelons que la décision de les fiscaliser par le Ministère des Finances avait suscité des remous dans la profession. En fait, la performance 96 s'explique, d'une part, par la contribution des produits financiers (sur titres et immeubles): 363,48 millions de DH en hausse de 11,05% et, d'autre part, par la progression du chiffre d'affaires 7,3%, ce qui situe Al Wataniya à un demi-point de plus par rapport à la progression moyenne du marché qui est de 6,89%.

    887 millions de DH de C.A.


    Autres indicateurs en croissance chez Al Wataniya: le résultat d'exploitation et le total bilan. La compagnie a en effet dégagé, au niveau du compte d'exploitation générale, un solde créditeur brut de 332,20 millions de DH contre un solde débiteur de 249,02 millions en 1995 (en net, le solde d'exploitation est ramené à 287,28 millions compte tenu des opérations de cessions à la réassurance qui ont atteint 44,91 millions de DH). Par ailleurs, le total bilan s'est élevé à 5,6 milliards de DH, soit une progression de 7% par rapport à 1995.
    Concernant le chiffre d'affaires, il a atteint 887,2 millions de DH contre 826,2 millions une année auparavant.
    L'analyse du portefeuille de la compagnie laisse ressortir une prédominance de la catégorie droit commun (maladie, incapacité, responsabilité civile). Pour cette branche, la compagnie a réalisé un chiffre d'affaires de 238,3 millions de DH contre 244,3 millions en 1995. La branche retraite figure en deuxième position avec 231,5 millions de DH; suivi de l'accident de travail, 132,5 millions; l'automobile, 121,7 millions; l'incendie, 55,3 millions); le transport, 54,2 millions; le décès, 45,6 millions; les acceptations, 5,8 millions; et la grande branche (assurance vie, assurance mixte),1,86 million. Les charge-ments (charges d'exploitation, charges de placement et dotations) totalisent 197,79 millions de DH contre 195,26 millions en 1995, soit une progression de 1,3%.

    S'agissant des résultats techniques, les prestations et les paiements sur sinistres ont atteint 621,97 millions contre 563,65 en 1995, en progression de 10,3%. Sur ce total, 370,62 millions ont servi de prestations au titre des opérations IARD et 247,40 au titre des opérations vie et 3,94 au titre des acceptations. La participation aux bénéfices des assurés s'élève à 128,39 contre 100,81 un an plus tôt. La gestion spéciale des rentes dégage un solde créditeur de 17,91 millions contre 13,83 millions en 1995. Quant aux réserves techniques, elles atteignent 4,5 milliards de DH dont 2,9 milliards de réserves mathématiques vie et 1,2 milliard de réserves pour sinistres à payer. La couverture de la marge de solvabilité(1) d'Al Wataniya calculée selon les normes définies par l'instruction du 29 mars 1996 du Ministère des Finances est de 867%.

    Mohamed BENABID

    (1) La marge de solvabilité est un matelas de fonds propres destiné à combler toute insuffisance éventuelle d'une compagnie. Elle constitue, avec l'obligation de passer des provisions techniques en regard des engagements et de les couvrir par des actifs réglementés, un de principaux dispositifs prudentiels en vigueur.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc