×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Al Omrane vire au «prêt à habiter»

    Par L'Economiste | Edition N°:2569 Le 13/07/2007 | Partager

    . 12 000 logements supplémentaires . MRE: accès à 20%, en priorité «Le Maroc est amené à bannir le lot ! », ce constat est celui du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Ahmed Toufiq Hjira. Aujourd’hui, les produits de lotissement sont conçus, produits et commercialisés en petits lots.Ils sont très prisés pour leur plus-value immédiate. Cela provoque des ruées du côté de la demande. Cependant, ce succès commercial ne répond pas au but que s’est fixé le groupe Al Omrane, qui a lancé lundi la deuxième tranche du programme Dar Lakbira. Pourquoi ? Car les lots restent non valorisés des années et les ménages en quête de logements ne sont pas touchés. La spéculation sur le « prêt à construire» s’installe sans valeur économique ajoutée, ce qui provoque de la rétention foncière. «L’idée, c’est de passer du «prêt à construire» (lot de terrain) au «prêt à habiter» (logement) », a promis le ministre.Alors le holding trouve une solution antispéculation, Dar Lakbira. Le concept consiste à regrouper des petits lots de terrains en îlots homogènes taillés sur mesure et en fonction de la demande. Les lôtissements d’Al Omrane et des ex-Erac en lancement, en état avancé d’équipement ou receptionnés (sur lequels s’exprime une forte demande) constituent le support du concept. L’objectif du holding est de répondre à la demande latente des ménages qui disposent d’une épargne et qui ne lui trouve pas de debouchés pour la transformer en logement. Ce chantier s’inscrit dans la stratégie d’accélération du rythme de production des habitats sociaux. Nabil El Kerdoudi, membre du directoire d’ Al Omrane, insiste sur « l’idée de mobiliser et de drainer l’épargne dans la promotion de l’immobilier en encourageant tout particulièrement la création de PME et de TPE dans le secteur». Depuis 4 ans, le groupe a lancé des appels à manisfestations d’intérêt sur Internet. L’impératif, répondre aux besoins de la petite promotion immobilière et des coopératives d’habitations. Deux grandes cibles sont visées: les petits promoteurs existants ou en herbe et les personnes physiques, les coopératives, les promoteurs occasionnels, etc.La vente d’îlots se fait selon un cahier des charges défini en 4 points et une sélection par commission avec présence d’un notaire. Seront pris en compte les délais d’obtention de l’autorisation de construire et du permis d’habiter. Le montage du projet, le lieu de résidence du postulant et le pourcentage réservé aux logements sociaux dans le projet constituent les 3 autres critères. Des facilités de paiement existent selon la durée de construction, et la souscription à un produit bancaire adapté peut accompagner le financement. Durant tout le mois de juin, le groupe a pris part à tous les salons européens à destination des MRE. Ces derniers se verront reverser au minimum 20% des programmes. Idem pour les coopératives, également prioritaires à un pourcentage non fixé. Au cours de l’été 2006, un première tranche de 30.000 logements à travers 34 localités a été lancée. Cette deuxième phase du projet porte sur la réalisation de 12.000 logements dans 34 villes. Terrain et contruction compris, le logement revient à 250.000 dirhams. Cette seconde tranche affiche donc un montant d’investissement d’environ 3 miliards de dirhams.


    4 millions de DH pour la promo

    Une campagne de publicité (radios et presse) d’un coût global d’environ 4 millions de DH est prévue pour cet été. Un numéro vert a été mis en place « pour mettre notre force commerciale à l’écoute des potentiels clients», explique Nabil El Kerdoudi.Néanmoins, Dar Lakbira n’a pas la prétention de résorber le déficit en matière de logements. « Ce produit ne représente qu’une nouvelle approche de promotion », reconnaît le ministre Ahmed Toufiq Hjira.Diane Daudin Clavaud

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc