×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Al Omrane: Les détails du plan 2008-2012

Par L'Economiste | Edition N°:2760 Le 21/04/2008 | Partager

. Le holding double l’investissement et la production. Déficit d’un million d’unités pour le parc immobilier!. Mobilisation de 140 .000 ha pour 7 nouvelles villes Al Omrane vient de dévoiler son plan d’action 2008-2012 (www. leconomiste.com). Le «premier établissement public en termes d’investissement, compte mettre les bouchées doubles», selon le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme Ahmed Taoufiq Hejira. Il compte réaliser un investissement de pas moins de 45,8 milliards de DH sur quatre années. Histoire de satisfaire une part des besoins et de réduire le déficit accumulé au fil des années. A lui seul, le déficit du parc immobilier national se chiffré à 1 million d’unités! Dans ce contexte, les 120.000 logements réalisés l’année dernière ne pèsent pas grand-chose. Surtout que le nombre des jeunes couples qui se forment annuellement est estimé entre 30 et 40.000 ménages. Dans le milieu urbain, ceci s’entend ! Avec les 26 agences urbaines, le holding immobilier est l’un «des deux bras armés de l’Etat» dans ce secteur. Et le ministère de tutelle compte bien s’en servir. Dans le logement social, Al Omrane compte passer de 100 à 150.000 unités. Au programme, radier l’ennemi urbain n°1, l’habitat insalubre. Ainsi, 130.000 logements sociaux à 140.000 DH l’unité seront construits. Le 2e volet, subventionné par l’Etat, se décline en trois points. Il y a d’abord le fameux programme «Villes sans bidonvilles». Ce sont 220.000 familles que l’Etat envisage de reloger. Puis celui de la mise à niveau urbaine avec 200.000 logements à bâtir. Les provinces du Sud font, évidemment, partie du lot. Al Omrane va construire 65.000 unités. Le parent pauvre du boom immobilier, la classe moyenne, aura droit à 50.000 villas économiques. Cette offre va-t-elle assouvir l’ambition des ménages qui veulent devenir propriétaires? Rien ne le garantit. Car il va falloir jongler avec la hausse continue des matériaux de construction, principalement le ciment. Vingt millions de tonnes seront consommées en 2012. Les prix du ciment, de 2002 à 2007, ont grimpé de plus de 60%. Le holding public vise aussi à développer le foncier public à travers sept nouvelles villes, comme Tamesna. Cette opération cible aussi 140.000 hectares, au profit d’une trentaine de nouvelles zones d’urbanisation. Doubler la production et diversifier l’offre, c’est le cheval de bataille du holding. «Réguler, c’est aussi atténuer la flambée des prix», argumente le ministre de tutelle. Une stratégie qui sera renforcée par un ciblage régional. Pour parvenir à ses fins, le holding public va actionner des mesures d’ordre juridique notamment, le recours au droit de préemption ou de préférence sera plus utilisé. C’est le cas lorsqu’il va falloir acquérir des terrains publics avec des conditions préférentielles. Dans le milieu urbain et périurbain, «il va falloir ouvrir 1.500 hectares pour résorber les déficits sur dix ans», précise le directeur général de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire au ministère, Abderrahmane Chorfi. Actuellement, «les agences urbaines travaillent sur un rythme de 100 plans d’aménagement par an», poursuit-il. Même la commercialisation sera remodelée. Al Omrane va confier la vente de ses produits immobiliers au privé. Justement, le holding compte donner un coup de fouet à son partenariat avec ce dernier. La sélection des entreprises partenaires va se faire, par exemple, sur le délai de réalisation et non pas sur le prix de vente du bien immobilier. Faiçal FAQUIHI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc