×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Al Di Meola en tournée à Rabat et Casa

Par L'Economiste | Edition N°:3410 Le 24/11/2010 | Partager

. Il a eu plusieurs fois la distinction de «meilleur guitariste de jazz». Dans ses derniers albums, il incorpore des rythmes latino-américainsLe virtuose de la guitare Al Di Meola (56 ans) se produira au théâtre national Mohammed V de Rabat et au Megarama de Casablanca les 9 et 10 décembre. Des concerts organisés par l’association Maroc Cultures. Ce sera une occasion d’apprécier les mélodies de ce célèbre guitariste italo-américain, qui avait déjà séduit les foules lors de ses deux passages à Mawazine. Compositeur et musicien, il est connu pour être l’un des plus grands virtuoses du jazz instrumental. Né à New Jersey City dans une famille italienne, il effectue des études au Berklee College of Music de Boston et commence sa carrière à 20 ans quand Chick Corea fait appel à lui pour être le guitariste du groupe «Return to Forever», le premier groupe de fusion des années 1970. Très vite, il enregistre 3 albums avec ce groupe. A 26 ans, il collectionne déjà les récompenses, les tournées et les albums avec les plus grands musiciens de jazz-rock: Jan Hammer, Steve Gadd, Jaco Pastorius... Il se produit avec les grandes stars de la guitare: le doyen Les Paul, mais aussi John McLaughlin et Paco de Lucia avec qui il forme, au début des années 1980, le «Super Guitar Trio», connu pour son enregistrement en live de l'album Friday Night in San Francisco. Il sera ensuite l'instigateur de plusieurs formations comme le Al Di Meola Project en 1985, le Rite of Strings, trio formé avec Stanley Clarke et Jean-Luc Ponty, ou le Al Di Meola World Sinfonia en 2000. Ce groupe, largement influencé par le tango argentin d'Astor Piazzolla, est considéré comme le meilleur de sa carrière. Plus récemment, attiré par les sonorités orientales et faisant appel à l'instrumentation électronique, notamment le synclavier, il témoigne d'une relative retenue et d'une belle maturité. Depuis l'album Orange and Blue, qui incorpore des rythmes latino-américains avec des invités prestigieux comme Peter Erskine, Manu Katche, Marc Johnson, Noa et Simon Shaheen, Al Di Meola a sorti trois albums. Il a remporté quatre fois la distinction de Best Jazz Guitarist (meilleur guitariste de jazz) décernée par les lecteurs de Guitar Player Magazine. D’après Robert Lynch, historien de la guitare, «dans l'histoire de la guitare électrique, personne n'a autant contribué à faire avancer l'instrument. Son contrôle total des différents styles et des différentes gammes est époustouflant». Les billets sont en vente à 200, 400 et 600 DH au théâtre national Mohammed V de Rabat et au Mégarama de Casablanca.A rappeler que Maroc Cultures, créée en 2001, est une association à but non lucratif. C’est elle qui organise le festival Mawazine au mois de mai.Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]omiste.com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc