×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Airbus/Boeing: La querelle sur les subventions s'intensifie

Par L'Economiste | Edition N°:1834 Le 17/08/2004 | Partager

La dispute entre les deux géants de l'aéronautique, Boeing et Airbus, au sujet des subventions dont bénéficie le groupe européen est montée d'un cran avec la menace du président George Bush de saisir l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à partir de la rentrée.“J'ai demandé au représentant américain au Commerce, Robert Zoellick, d'informer les autorités européennes lors de leur rencontre en septembre que nous trouvons ces subventions injustes et de faire tout ce qui est possible pour faire cesser ces subventions -y compris en saisissant l'OMC, si cela est nécessaire”, a déclaré Bush. Le président républicain, actuellement en pleine campagne électorale pour la présidentielle de novembre, venait tout juste de rencontrer à huis clos des représentants de Boeing. Le géant de Chicago se remet actuellement de la mauvaise période traversée l'an dernier, marquée par des déboires judiciaires, des affaires d'espionnage, de conflit d'intérêts, ainsi que par sa défaite face à Airbus pour le titre de premier avionneur commercial mondial en 2003.La querelle sur les aides accordées à l'avionneur européen n'est pas nouvelle, mais elle est montée en puissance ces derniers mois: le PDG de Boeing, Harry Stonecipher, avait attaqué Airbus en mai, en soulignant que si ce dernier rencontre autant de succès qu'il l'affirme, “il n'a pas besoin de subventions”. Un mois plus tard, il avait évoqué pour “cette année” des mesures concrètes mais avait réfuté la possibilité d'un recours devant l'OMC.Robert Zoellick avait de son côté indiqué début juillet que le sujet des subventions à Airbus était d'ores et déjà sur la table de négociations entre Européens et Américains.“De fait, l'Union européenne a autant intérêt à ce que les aides gouvernementales à Boeing soient disciplinées, que l'administration américaine à ce que les aides à Airbus le soient”, a réagi une porte-parole de la Commission européenne. “Des discussions constructives ont déjà eu lieu ces dernières semaines et d'autres sont en préparation”, selon elle. Synthèse L'Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc