×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Airbus dévoile sa nouvelle vedette

Par L'Economiste | Edition N°:2321 Le 18/07/2006 | Partager

. Le modèle A350 a été présenté à Farnborough . Il vise à concurrencer le 787 du géant américain BoeingAirbus doit ouvrir le 17 juillet les festivités au Salon aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni, en présentant la nouvelle version très attendue de son long-courrier A350. Ce modèle coûtera deux fois plus que prévu, mais doit lui permettre de regagner du terrain face à son rival Boeing. Ce salon, qui se tiendra du 17 au 23 juillet, est l’un des plus importants dans le monde, après celui du Bourget, près de Paris, et devant ceux de Singapour et de Dubaï. Ses organisateurs projettent de dépasser le succès de l’édition 2004, qui avait attiré 243.000 visiteurs et s’était soldée par 21 milliards de dollars de commandes annoncées, avec Airbus et Boeing pour principaux bénéficiaires. L’avionneur européen a promis de créer l’événement dès l’ouverture. Il présentera une version revue et corrigée de son projet d’avion A350, revenu sur la planche à dessin après avoir essuyé des critiques de clients et qui pourrait être rebaptisé A370. «Vous pouvez être sûr que le nouveau PDG d’Airbus, Christian Streiff, présentera lundi le nouvel A350 au salon», a annoncé samedi Tom Enders, coprésident exécutif de la maison mère d’Airbus. Ce dernier a admis qu’il allait atteindre «environ 10 milliards» de dollars, soit plus ou moins le double de l’investissement envisagé à l’origine. La présentation du nouveau biréacteur d’Airbus est très attendue par le marché. Lancé en 2005 pour contrer le 787 de Boeing, l’A350, un avion de 250 à 300 places dérivé de l’A330, n’a pas réussi à décoller commercialement face au modèle concurrent. Réputé peu gourmand en carburant, le 787 récolte au contraire un franc succès auprès des compagnies aériennes, qui souffrent de la hausse des prix du pétrole. Conséquence : le constructeur américain a pris la tête, pour la première fois depuis cinq ans, grâce au succès de sa gamme de longs courrier 787 et 777. Depuis le début de l’année, le groupe de Chicago a récolté quatre fois plus de contrats que l’avionneur européen. Malgré cette crise, l’appareil à double pont, qui pourra transporter jusqu’à 840 passagers, pourrait remporter de nouveaux contrats au salon. Le directeur commercial d’Airbus, John Leahy, promettait récemment une vingtaine de commandes cette année.Synthèse l’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc