×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Air France et Lufthansa marient leurs filiales hôtelières

Par L'Economiste | Edition N°:32 Le 04/06/1992 | Partager

Le Président du Groupe Air France, M. Bernard Attali, et le Président de Lufthansa, M. Jürgen Weber, ont signé un mémorandum, le 27 Avril 1992, visant à regrouper leurs filiales hôtelières haut de gamme, indique un communiqué d'Air France... Ce rapprochement va permettre aux deux filiales Méridien et Kempinski, dont les marques seront conservées, de disposer ensemble d'une présence internationale, d'une image et d'un réseau commercial renforcés.
Air France et Lufthansa apporteront les actions qu'elles possèdent respectivement dans la société des Hôtels Méridien et dans Kempinski à une société commune où Air France sera majoritaire, en raison de l'importance de ses actifs hôteliers. Le nouvel ensemble exploitera, après les prochaines ouvertures prévues, plus de 80 hôtels d'affaires et de loisirs dans le monde: 18 en Europe, 15 en Amérique du Nord, 14 en Asie Pacifique, 14 en Afrique-Océan Indien, 12 au Moyen Orient, 5 aux Caraïbes et 4 en Amérique du Sud.

La société commune gérera, en outre, 26.000 chambres, 25.000 employés et un volume d'affaires supérieur à un milliard de Dollars. Elle se placera désormais en nombre d'hôtels gérés dans toutes les premières chaîne hôtelières internationales haut de gamme. L'exceptionnelle complémentarité des deux chaînes en termes de localisation, leur approche similaire en termes de produits et services de grande qualité ainsi que de commercialisation font que les synergies au sein de cet ensemble seront immédiatement productives, précise le même communiqué.
L'intégration des filiales hôtelières d'Air France et de Lufthansa, qui est soumise à l'accord préalable des autorités et organismes compétents, dont l'Office Allemand des Cartels, constitue, d'après le communiqué, un nouvel exemple de rapprochement franco- allemand dans le domaine du tourisme et de l'expression, pour les deux compagnies, de leur volonté commune d'aborder d'une manière concertée le grand marché européen.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc