International

AIE/Pétrole: Révision à la baisse de la demande

Par L'Economiste | Edition N°:2776 Le 14/05/2008 | Partager

. Prévision de 86,8 millions de barils par jour contre 87,2 prévus en mars L’Agence internationale de l’Energie (AIE) a revu mardi 18 mai en baisse, pour le 4e mois d’affilée, sa prévision de demande pétrolière pour 2008, en raison notamment des prix élevés du pétrole brut et d’un ralentissement de la croissance économique mondiale. Dans son rapport mensuel d’avril, l’Agence table désormais sur une demande de 86,8 millions de barils par jour (mbj) en 2008, soit une progression de 1,2% sur un an, mais en baisse de près de 400.000 barils par rapport aux 87,2 mbj prévus en mars. Une croissance économique ralentie, des prix élevés du pétrole et des ajustements statistiques devraient conduire à «une contraction de la demande» dans les pays de l’OCDE en 2008, et ce pour la 3 e année consécutive, précise l’AIE, qui a revu en baisse à 48,8 mbj sa prévision de demande OCDE en 2008. La demande dans les pays non OCDE, tirée par la Chine et le Moyen-Orient, restera toutefois forte en 2008 (+3,7%), même si l’AIE a revu en baisse, en avril, sa prévision de demande non OCDE en 2008 à 38,1 mbj. Par ailleurs, l’offre pétrolière mondiale a baissé de 400.000 barils/jour à 86,8 mbj en avril, en raison de moindres livraisons de l’Opep liées à des sabotages au Nigeria, de ruptures de livraisons en mer du Nord, et d’une production plus faible dans l’ancienne Union soviétique, qui devrait être stable cette année selon l’AIE. Les pays de l’Opep ont notamment pompé 255.000 barils/jour de moins en avril à 31,9 mbj. Le cours du pétrole brut coté à New York a doublé début mai en un an, relève l’AIE, tiré par la demande asiatique, un marché des produits raffinés tendu, et des interruptions de production notamment au Nigeria et en mer du Nord.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc