×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

Agrumes: 510.000 tonnes prévues à l’exportation

Par L'Economiste | Edition N°:2653 Le 16/11/2007 | Partager

. La production prévisionnelle s’établit à 1,2 million de tonnes . Le profil du calibrage affecté par la sécheresseEn arboriculture, les effets de la sécheresse impactent la campagne ultérieure. Et c’est le cas cette année. La production prévisionnelle serait de l’ordre de 1,2 million de tonnes, en baisse de 4% par rapport à 2006-2007. Le chiffre est fourni par les services du département de l’Agriculture qui a réalisé, pour la première fois, les prévisions de récolte. Celles-ci prennent pour base l’enquête agrumicole menée par le même ministère (cf. www.leconomiste.com). Au demeurant, ce recensement, faut-il le rappeler, a pour principal objectif la prévision de la production, sa répartition par variété et par région en plus des indications sur le profil qualitatif. Au final, il s’agit de cerner l’offre exportable dans toutes ses dimensions. D’emblée, la production attendue s’annonce relativement tardive avec un profil de calibrage moyen. C’est ce qui explique la baisse assez prononcée prévue pour les exportations par rapport au léger recul de la production. Au total, la commercialisation à l’extérieur devrait porter sur 510.000 tonnes dont 260.000 de petits fruits et 250.000 d’oranges. Ces prévisions révèlent ainsi une baisse de près de 13% par rapport à la campagne précédente.La répartition par région place le Souss Massa en tête des zones de production avec environ 520.000 tonnes d’agrumes, soit 41,7% du volume global. Il est suivi par le périmètre du Moulouya qui fournit 261.000 tonnes et la région du Gharb, 212.000. Le reste est réparti respectivement entre le Tadla, le Haouz et Loukkos. Le Souss s’érige également en première région productrice de petits fruits assurant à lui seul, plus de 45% de la production nationale. Celle-ci devrait atteindre 500.000 tonnes. Autre région à petits fruits, principalement la clémentine, c’est le Moulouya qui assure une production prévisionnelle de 180.000 tonnes. Le reste provient des zones du Haouz et du Gharb. Aussi l’essentiel des exportations attendues en petits fruits devrait-il être fourni par le Souss et la région de Berkane et dans une moindre mesure par le Haouz. Il en serait de même pour le groupe des oranges qui affiche cette année une production estimée à 733.000 tonnes. Ces quantités demeurent dominées par deux variétés, la Maroc Late et la Navel qui représentent respectivement 440.000 et 234.000 tonnes. Les Sanguines et autres oranges de demi-saison n’interviennent que pour moins de 60.000 tonnes. A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc