×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Agroalimentaire/Chimie
Les opportunités à saisir

Par L'Economiste | Edition N°:3124 Le 08/10/2009 | Partager

. Des secteurs en plein essor. Les salons InterAgro et Kimia industries du 14 au 17 octobre à CasablancaDEUX salons en un. L’agroalimentaire et la chimie seront à l’honneur du 14 au 17 octobre au Centre international de conférence et d’expositions de Casablanca (Cicec). Et ce, à l’occasion des salons Kimia industries ( matières premières, des technologies et des industries pour la chimie et le laboratoire) et InterAgro ( agroalimentaire et de l’équipement pour l’agro-industrie). Selon les organisateurs, «la tenue conjointe des deux événements s’explique par la complémentarité des deux secteurs». Quelque 100 exposants opérant dans ces secteurs sont annoncés pour les quatre jours du salon. Organisée par la Chambre française de commerce et d’industrie au Maroc (CFCIM), cette manifestation s’adresse essentiellement aux professionnels, investisseurs, décideurs et prescripteurs de la production agro-industrielle, de la recherche et développement dans les secteurs de la chimie, parachimie et laboratoire. Aussi, près de 5.000 visiteurs sont attendus tout au long de l’évènement qui a nécessité un investissement de près de 3 millions de DH.A travers le Plan Maroc vert, le Royaume pose les bases d’une nouvelle stratégie pour un développement durable de l’agriculture, notamment avec un investissement de près de 150 milliards de DH sur les dix prochaines années. Le salon InterAgro se veut donc un espace d’échanges entre professionnels français et marocains sur les nouvelles technologies et de nouveaux savoir-faire. Le secteur de l’agroalimentaire se positionne comme un des secteurs clés de l’économie. Il compte plus de 2.000 entreprises et emploie près de 110.000 personnes. Il contribue également à hauteur de 8% du PIB national. Par ailleurs, l’industrie chimique et parachimique n’est pas en reste. Celle-ci connaît un essor important, avec une progression de plus de 45% de la production et de 31% de l’exportation sur les dix dernières années. Le secteur contribue à hauteur de 33% du PIB industriel et 41% des investissements globaux du secteur industriel. Toutefois, selon des professionnels, le développement est encore à venir. Puisque aujourd’hui, l’essentiel des chiffres du secteur est réalisé par Maroc Phosphore (filiale de l’OCP), les cimentiers, les industries pharmaceutiques ou encore la Samir. Franck FAGNON

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc