×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Agriculture: L’Usaid s’implique

Par L'Economiste | Edition N°:3107 Le 14/09/2009 | Partager

. Objectif: booster la compétitivité de certaines filières . Un investissement de plus de 100 millions de DH . Les premiers résultats sont encourageants La coopération maroco-américaine dans le secteur de l’agriculture se renforce. Et avec, pour toile de fond, l’accord de libre-échange signé entre les deux pays. A travers ce partenariat, les Américains cherchent à valoriser la commercialisation de certains produits agricoles sur le marché local et étranger, notamment américain. C’est l’objectif du programme Agriculture et agrobusiness intégré (AAI) initié depuis 2005 pour une durée de cinq ans par l’Agence américaine pour le développement international (USAID). Selon Mario Kerby, directeur du programme AAI, la partie américaine a mobilisé un investissement de 14, 8 millions de dollars (plus de 100 millions de DH) pour la mise en œuvre de ce chantier. A cela s’ajoute la contribution marocaine qui s’élève à près de 23 millions de DH (3 millions de dollars). La démarche adoptée pour l’élaboration de ce programme a été basée sur le principe de ciblage qui touche aussi bien les filières que les régions présentant des potentialités à valoriser. Durant ces cinq dernières années, le programme AAI a œuvré dans trois régions du Royaume. Il s’agit de l’Oriental, du Saiss, et du Gharb-Loukkos. La première région a bénéficié de 48% de l’investissement. Ce qui a permis de développer deux filières, à savoir celle de la viande ovine et celle des plantes aromatiques et médicinales (PAM). Pour la région du Saiss, le choix s’est fixé sur les filières de l’olive et celles des câpres. Alors qu’au niveau de la zone Gharb-Loukkos, on s’est limité à la culture des baies. L’assistance de l’Usaid vise la valorisation de la filière par son intégration depuis la production jusqu’à la phase de commercialisation. «Les premiers résultats de ce programme sont encourageants», selon Kerby. Ainsi, 84 millions de dollars, soit près de  650 millions de DH ont été générés par les ventes et le volume des investissements dans les filières cibles durant ces cinq dernières années. Soit un rapport de 5,6 dollars pour chaque dollar investi. En 2007, le montant généré était de 17 millions de dollars contre 1 million. Le gros lot, soit 37,6 millions de dollars, a été  enregistré en 2008. Toujours sur le même registre, le responsable de l’Usaid rappelle que  le programme AAI a contribué à la mise en œuvre du Plan Maroc Vert à travers le soutien à l’élaboration d’un manuel de procédures pour le compte du ministère de l’Agriculture. Nour Eddine AL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc