×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Agence Urbaine de Casablanca: Plus de 6.000 projets visés conformes en 1998

    · Le taux de réalisation reste bas: 17% en moyenne

    Par L'Economiste | Edition N°:485 Le 14/04/1999 | Partager

    · La consistance des projets à usage d'habitat est passée de 66 hectares de lotissement en 1997 à 86 en 1998


    La reprise du secteur de l'habitat se confirme. C'est du moins ce qui ressort d'un récent document établi par l'Agence Urbaine de Casablanca sur les projets visés conformes en 1998. Selon ce document, la consistance des projets à usage d'habitat est passée de 66 hectares de lotissements en 1997 à 86 une année après, soit une hausse de 30%. De même, le nombre de logements issus de projets de construction a augmenté, passant de 20.576 en 1997 à 25.004 en 1998. Près de 97% de ces logements ont été initiés par le secteur privé et ont concerné principalement la Préfecture d'Aïn Chock-Hay Hassani. Cette dernière a en effet accaparé près de 31% du total des logements. Viennent ensuite les Préfectures d'Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi (26%), Sidi Bernoussi (17%) et Casa-Anfa (11%).

    Pour les lotissements et projets à usage industriel, c'est la tendance inverse qui a été constatée. En effet, près de 88 projets (usines, ateliers et dépôts) totalisant 221.229 m2 de planchers ont reçu l'avis conforme de l'Agence Urbaine de Casablanca durant 1998, contre 94 en 1997. Parmi ces projets, 38 sont situés sur le territoire de la Préfecture d'Aïn Chock-Hay Hassani (43% de la totalité) et 27 dans la Préfecture de Sidi Bernoussi-Zenata (31%).
    Concernant les projets touristiques, trois projets à caractère balnéaire totalisant 18 hectares ont été visés conformes en 1998, dont deux situés sur le territoire de la Commune rurale d'Al Mansouria (Province de Ben Slimane) et le troisième à Dar Bouazza.
    Au total, ce sont 6.437 projets de construire qui ont reçu l'aval de l'Agence Urbaine de Casablanca en 1998 sur un total de 7.879 demandes d'autorisation.
    Le document relève en outre que l'Agence a entrepris une enquête sur le terrain en vue de s'enquérir sur l'état d'exécution des dispositions des plans d'aménagement communaux du Grand Casablanca. Il en résulte, selon l'Agence, que le degré de réalisation est variable selon la nature des équipements et n'a guère dépassé 17% en moyenne. "Un pourcentage qui reste insignifiant au regard des besoins exprimés par le planificateur dans le cadre des plans d'aménagement", est-il souligné dans le document.
    La faiblesse du taux de réalisation est expliquée en partie par des contraintes financières.

    Adil BOUKHIMA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc