×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Agadir-tourisme: Les prémices d'une reprise

    Par L'Economiste | Edition N°:1729 Le 19/03/2004 | Partager

    . Les arrivées et les nuitées sont en hausse. Les opérateurs sont confiants pour les mois à venir . L'intérêt des tour-opérateurs allemands pour la destination est de plus en plus manifeste Le secteur du tourisme à Agadir reprend du poil de la bête. Le mois de février dernier s'est conclu par une augmentation des arrivées de plus de 11,15% comparativement à la même période de l'an dernier. Du côté des nuitées, la hausse est de 12,41% par rapport à février de l'année dernière. Une tendance qui a marqué, le mois dernier, aussi bien le marché émetteur français que ceux de l'Angleterre, la Belgique, l'Italie, la Suède sans oublier le marché national. Certes, la hausse enregistrée est à nuancer, car 2003 n'était pas une très bonne année pour la filière, surtout si on prend en compte l'an 2000, considéré comme période de référence par les professionnels. La croissance actuelle laisse présager toutefois une bonne reprise dans les mois à venir. Des perspectives confirmées par l'optimisme affiché en ce moment par plusieurs opérateurs, surtout ceux qui ont participé il y a quelques jours au salon international de Berlin (ITB). Une rencontre qui a mis les professionnels en confiance quant au devenir du marché allemand dans la station, même si le mois dernier, il était en baisse par rapport à la même période de l'an dernier. Selon Guy Marrache, président-directeur général de la chaîne Tikida Hôtels, les démarches réalisées depuis plusieurs mois par le ministère du Tourisme sur le marché allemand en partenariat avec les opérateurs commencent à donner leurs fruits. Le Maroc, notamment la station d'Agadir, est désormais une destination stratégique pour les tour-opérateurs germaniques. Preuve en est l'intérêt de Neckerman, ITS et TUI pour le Royaume en concluant des accords de partenariat avec le département de tutelle. De l'avis du PDG du groupe Tikida, cet intérêt se concrétisera bientôt par une augmentation des arrivées. Selon Saïd Scally, nouveau président du Conseil régional du tourisme (CRT), elles seront en augmentation dès cet été et particulièrement à partir de novembre prochain si on se base sur la programmation des sièges d'avions qui montrent une tendance à la hausse. Reste maintenant aux hôteliers à se préparer à la reprise. Pour Abderrahim Oummani, président de la Fédération nationale du tourisme et de l'Association nationale de l'industrie hôtelière, il faut également renforcer la promotion de la destination. Selon lui, un travail est nécessaire aussi bien sur le plan de la commercialisation du produit que de la diversification des marchés pour accompagner le vent favorable qui souffle sur le secteur. Au niveau du produit, le plan de développement régional en cours d'élaboration donnera sûrement un nouveau visage à Agadir.


    Une femme à la tête des voyagistes

    C'est Dorine Ohayon, du groupe Sahara Tours International, qui est la nouvelle présidente de l'Association régionale des agences de voyages et transporteurs d'Agadir et Sud (Aratas). Elle a été élue début mars avec 14 voix contre 8 pour Saïd Scally, réceptif et président du CRT, également candidat à ces élections qui ont enregistré trois bulletins nuls. De notre correspondante, Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc