×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: Saisie-exécution sur le restaurant Tour de Paris

Par L'Economiste | Edition N°:1743 Le 08/04/2004 | Partager

. Les Impôts lui réclament près de 4 millions de DH d'arriérés. Le tribunal de commerce a décidé de la vente du fonds de commerce et la saisie des meubles Les dates de la vente des meubles et du fonds de commerce du café-restaurant la Tour de Paris seront bientôt fixées par le Tribunal de commerce d'Agadir. Ce dernier a prononcé un jugement dans ce sens. Ces procédures interviennent suite à une action en justice intentée par la Perception d'Agadir qui réclame au restaurant des arriérés d'impôts estimés à 4 millions de DH. Pour le moment, le rapport d'expertise relatif aux meubles a fixé le prix d'ouverture de la vente à 130.000 DH environ. Reste à évaluer le fonds de commerce dont le prix sera beaucoup plus élevé et permettrait éventuellement de couvrir les arriérés. Le rapport d'expertise sur le prix des meubles a communiqué aux dirigeants du restaurant. Une autre saisie-exécution sur les meubles a été décidée par le même tribunal, cette fois-ci au profit d'un employé de l'entreprise. Le jugement a été rendu en date du 15 décembre 2003. L'employé travaille pour le restaurant depuis plus de 16 ans. Mais, il n'a pas été rémunéré depuis plusieurs mois. Suite à sa requête, le tribunal lui a attribué dans le jugement rendu la somme de 42.126,95 DH pour les mois de salaires non réglés et 15.122,42 DH pour les congés. Ce n'est pas le seul problème auquel fait face l'établissement. Le loyer du restaurant n'est pas également réglé et le propriétaire des murs a même fait appel à la justice pour récupérer son dû. Comment le restaurant en est arrivé là? Contacté par L'Economiste, le gérant actuel du restaurant est resté muet sur les difficultés que vit l'entreprise. A noter que l'établissement existe sur la place depuis 1987. Il a connu ses heures de gloire à ses débuts…De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc