×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Agadir : Les Rotariennes créent leur ONG

Par L'Economiste | Edition N°:2254 Le 13/04/2006 | Partager

. Il s’agit du club Inner Wheel. Le développement rural, soutien aux enfants en situation précaire…Le milieu social de la capitale du Souss s’est enrichi tout dernièrement par la création du club Inner Wheel. Réunissant une vingtaine de membres, notamment des femmes de rotariens, l’entité, la sixième du genre à l’échelle du royaume, a été baptisée “Club Inner Wheel Titrite» (étoile en amazigh). Il  a vu le jour officiellement à l’occasion d’un dîner de gala. Une occasion lors de laquelle les représentantes du club d’Agadir ont reçu en grandes pompes leur charte. «C’est pour nous l’occasion de faire quelque chose en faveur des démunis, notamment dans le milieu rural», assure une dame. L’assistance aux enfants en situation précaire et l’alphabétisation des personnes illettrées font également partie du plan d’actions de l’association. Déjà des opérations de distribution de couvertures et de vêtements à Dar Talib d’Agadir sont prévues. «La rénovation des locaux est également programmée», indique Andrée Maânaoui, présidente de l’Inner Wheel Titrite. «C’est à travers des manifestations culturelles que le club compte collecter des fonds pour réaliser ses projets caritatifs», ajoute Sanae Ougellit, membre de l’ONG. Pour la petite histoire, à noter que le premier club du genre s’est constitué en 1924 à Manchester. Aujourd’hui, le réseau compte plus de 100.000 membres répartis sur 100 pays. Dans la région du Souss, la nouvelle structure sociale évoluera dans un milieu social très actif. En effet, la zone est caractérisée par le dynamisme de sa population et la solidarité qui y règne. Un esprit qui rappelle chaque jour l’expression de l’économiste français François Quesnay, “Il n’y a de richesses que d’hommes’’. Réputée pour être la plus riche en ONG dans le Royaume, la contrée est un modèle de citoyenneté. En effet, les opérations de solidarité sont souvent réalisées par des personnes originaires de la région mais qui n’y résident pas forcément. En effet, beaucoup vivent dans d’autres villes du Royaume ou à l’étranger. Un éloignement qui ne leur a pas fait oublier leurs racines. Leurs actions s’articulent autour de plusieurs axes: alphabétisation, électrification, scolarisation, santé, désenclavement et soutien aux personnes en situation précaire. Il n’est donc pas rare de découvrir, lors d’une randonnée dans l’arrière-pays, des voies bétonnées, des châteaux d’eaux, des écoles ou des dispensaires construits sur des initiatives essentiellement associatives. Plus de 1.500 km de routes ont ainsi été aménagées pour désenclaver plusieurs villages ruraux. Des systèmes d’alimentation en eau potable ont été également mis en place libérant ainsi les femmes des corvées d’eau et permettant leur alphabétisation.De notre correspondante, Malika ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc